Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Pollutions

Dans les Calanques, la pollution aux hydrocarbures reste « limitée »

Dimanche 28 octobre, le préfet des Bouches-du-Rhône, Pierre Dartout, a déclaré que la pollution aux hydrocarbures qui a atteint vendredi le Parc National des calanques était « d’ampleur limitée pour l’instant ».

Cet épisode est très certainement dû aux hydrocarbures échappés en mer suite à la collision d’un roulier tunisien et d’un porte-conteneurs chypriote le 7 octobre au large de la Corse. Si « aucune matière polluante n’a été repérée au large du secteur entre l’archipel du Frioul et La Ciotat samedi », le préfet a indiqué que ses services restaient vigilants.

En ce qui concerne la nappe d’hydrocarbures observée vendredi matin au large de Marseille, 150 litres ont été récupérés par les sept navires présents sur la zone, sous forme de galettes. 1,5 litre d’hydrocarbures, également sous forme de boulettes et de galettes, ont été ramassés sur la plage de la calanque de Figuerolles, à La Ciotat, la seule touchée pour l’instant dans le Parc.

En parallèle, plusieurs associations environnementales,dont l’ONG corse U Levante, ont dénoncé des raisons politiques qui ont conduit à une moindre protection du Parc naturel marin de Corse, près duquel a eu lieu l’accident à l’origine de la pollution : « Si le périmètre du Parc Naturel Marin avait respecté les recommandations du Conseil National de protection de la Nature de 2015 et 2016, le porte-conteneurs chypriote n’aurait pas pu mouiller sur la zone des atolls coralligènes considérée comme très précieuse pour la biodiversité ».

-  Source  : 20 minutes.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende