Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Déchets nucléaires

Déchets nucléaires à Bure : l’ASN émet une « réserve » et demande des précisions

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a estimé lundi 15 janvier que le projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse) présente une « maturité technique satisfaisante » mais a émis une « réserve » et demandé que certains aspects de ce projet controversé soient précisés.

« L’ASN estime que le projet Cigéo a atteint dans son ensemble une maturité technique satisfaisante au stade du dossier d’options de sûreté », indique le gendarme du nucléaire dans son avis définitif. Mais l’ASN a aussi formulé une « réserve » concernant les déchets bitumineux. Ces déchets, qui représenteront environ 18 % de l’ensemble des déchets stockés par Cigéo, sont très inflammables.

L’IRSN, bras technique de l’ASN, avait soulevé le problème en demandant à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), qui gère ce projet, d’étudier deux options pour y remédier : soit étudier la possibilité d’un prétraitement de ces déchets pour neutraliser leur inflammabilité avant leur enfouissement, soit de revoir la conception de leur stockage.

Dans son avis définitif, l’ASN demande que la première solution soit privilégiée mais que la seconde piste soit étudiée. Elle réclame aussi « des compléments en vue de la demande d’autorisation de création que l’Andra prévoit de déposer en 2019 ». Ces compléments portent sur la justification de l’architecture de stockage, le dimensionnement de l’installation pour résister aux aléas naturels, sa surveillance et la gestion des situations post-accidentelles.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende