Faire un don
45445 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
57 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale

Durée de lecture : 2 minutes

22 mai 2019

70 militants des Amis de la Terre, d’Anv-Cop21 et de Youth for Climate France ont fait irruption, le mardi 21 mai au soir, lors de l’assemblée générale de la Société Générale. Ils ont exigé la fin des soutiens financiers de la banque aux énergies les plus nocives pour le climat. La Société Générale contribue notamment au financement d’un projet de terminal d’exportation de gaz de schiste liquéfié, Rio Grande LNG.

Les activistes ont enchaîné les questions sur la reconnaissance de l’objectif 1,5 °C, sur les conséquences de l’exploitation du gaz de schiste... « La Société Générale suit des scénarios qui ignorent l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°. Reconnaissez-vous cet objectif ou allez-vous nous mener vers un monde invivable à 3° ? » a demandé Maxime, un militant, au directeur général de la banque Frederic Oudéa. « Quand assumerez-vous un discours de vérité sur le gaz de schiste et exclurez-vous de vos soutiens ce secteur qui empoisonne la terre et l’atmosphère ? » l’a interrogé Victorine. Des activistes sont montés sur scène, avec des pancartes, avant de se faire sortir.

« L’Assemblée générale des actionnaires de Société Générale a confirmé l’irresponsabilité de la banque en matière de climat, a réagi Anv-Cop21 sur son site internet. Non contente de couper la parole des citoyen·nes concerné·es et militant·es de Youth For Climate, des Amis de la Terre et d’Action Non-Violente Cop21, elle a prétendu se soucier des enjeux climatiques mais a réitéré de façon contradictoire son soutien aux énergies les plus sales, notamment au secteur du gaz de schiste et au projet climaticide Rio Grande LNG. »

En mars 2019, le rapport international Fossil Fuel Finance Report Card 2019 révélait que les 33 principales banques mondiales ont accordé 1688 milliards d’euros de financements aux énergies fossiles depuis la COP21. Parmi elles, les Françaises BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale et Natixis ont financé le charbon, le pétrole et le gaz à hauteur de 124 milliards d’euros depuis 2016.




13 décembre 2019
Un méga projet d’usine à biomasse abandonné dans le Limousin
Lire sur reporterre.net
13 décembre 2019
Appel à sortir du Traité de l’énergie, instrument aux mains des multinationales
Lire sur reporterre.net
12 décembre 2019
Le parc naturel régional du Morvan renonce à ses exigences sur la gestion forestière
Lire sur reporterre.net
11 décembre 2019
L214 dénonce la production de foie gras, une « pure cruauté »
Lire sur reporterre.net
11 décembre 2019
Paris bonne élève, Marseille dans le rouge : que font les villes françaises contre la pollution de l’air ?
Lire sur reporterre.net
11 décembre 2019
La calotte glaciaire du Groenland fond sept fois plus vite que prévu
Lire sur reporterre.net
11 décembre 2019
Les États-Unis ont fortement réduit les moyens des agences de protection de l’environnement
Lire sur reporterre.net
10 décembre 2019
Les députés votent l’interdiction des emballages plastiques... en 2040
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
L’Anses annonce le retrait de 36 produits à base de glyphosate
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
Peuples autochtones : l’accès à la COP bloquée par Extinction Rebellion et Minga
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
L’usine des « mille vaches » finalement condamnée en appel
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
Deux « gardiens de la forêt » assassinés au Brésil
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
100 portraits de Macron brandis à l’envers devant la Tour Eiffel
Lire sur reporterre.net
8 décembre 2019
L’énergie nucléaire pourrait être exclu de la « finance verte » par le Parlement européen
Lire sur reporterre.net
7 décembre 2019
18 associations demandent l’annulation de l’extension de Roissy
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
13 décembre 2019
La Chine, une inquiétude pour le climat mondial
Info
13 décembre 2019
Qu’est-ce que l’opération « Rien de neuf » ?
1 minute, 1 question
12 décembre 2019
Le crime d’écocide, bientôt dans la loi ?
Info


Sur les mêmes thèmes       Luttes