Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace

Durée de lecture : 2 minutes

19 septembre 2018



Dans une nouvelle enquête publiée ce mercredi 19 septembre, Greenpeace International révèle que des multinationales comme Unilever, Nestlé, Colgate-Palmolive, Mondelez ou L’Oréal restent impliquées dans la destruction des forêts tropicales d’Indonésie, et ce en dépit de leurs engagements. L’association dénonce aussi la déforestation croissante de la province indonésienne de Papouasie, jusque-là épargnée.

Greenpeace a examiné les activités de 25 producteurs d’huile de palme responsables de déforestation et découvert que :

  • Depuis fin 2015, ces producteurs qui fournissent de l’huile de palme aux multinationales agroalimentaires et cosmétiques ont détruit plus de 130 000 hectares de forêts - une surface grande comme 13 fois Paris ;
  • 40 % des zones déforestées (51.600 hectares) se trouvent en Papouasie indonésienne, une des régions du monde les plus riches en biodiversité ;
  • 12 grandes marques se fournissent auprès d’au moins 20 de ces producteurs d’huile de palme : Colgate-Palmolive, General Mills, Hershey, Kellogg’s, Kraft Heinz, L’Oréal, Mars, Mondelez, Nestlé, PepsiCo, Reckitt Benckiser et Unilever ;
  • Wilmar, le plus gros négociant d’huile de palme au monde, est le principal client de 18 de ces producteurs.

L’enquête de Greenpeace démontre que Wilmar International n’en a pas du tout fini avec la destruction des forêts tropicales. En 2013 déjà, Greenpeace dénonçait les atteintes à l’environnement de Wilmar et de ses fournisseurs. Plus tard la même année, Wilmar avait adopté une politique « zéro déforestation, zéro destruction des tourbières et zéro exploitation de la main d’œuvre ». Cependant, l’analyse de Greenpeace prouve qu’aujourd’hui encore Wilmar se fournit en huile de palme produite par des groupes qui détruisent les forêts tropicales et s’accaparent les terres de communautés locales.





Lire aussi : L’huile de palme « durable » n’existe pas


30 septembre 2020
En Île-de-France, des taxis volants pour les JO de 2024
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Après la Convention pour le climat, l’« Assemblée citoyenne pour l’agriculture » décevra-t-elle ?
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Ardèche, le projet de méga-église suspendu le temps d’une étude environnementale
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Plus de cent chefs d’États attendus à l’ONU pour parler de biodiversité
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

30 septembre 2020
Intimidations, arrestations… Les écologistes biélorusses réprimés par le pouvoir
Info
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
30 septembre 2020
En Angleterre, des cabanes perchées contre une voie ferrée
Info


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales