Disparition de l’élevage et concentration des fermes : la Safer s’inquiète

Durée de lecture : 2 minutes

3 juin 2020



« Des exploitations d’élevage ne trouvent pas de repreneur. Les jeunes se détournent de ces filières. » Emmanuel Hyest, le président de la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer) a tiré la sonnette d’alarme, jeudi 28 mai, à l’occasion du panorama des « marchés fonciers ruraux en 2019 ». Selon lui, « l’élevage est en danger ».

Les causes sont connues : l’incertitude des revenus du lait et de la viande, le coût élevé des reprises d’exploitation, les exigences sociétales (diminution de la consommation de viande), la volonté de temps libre des jeunes agriculteurs… Résultat ? L’élevage cède progressivement l’espace aux cultures céréalières. Entre 1988 et 2016, 76 % des fermes laitières ont disparu.

« En 2000, nous comptions quatre exploitations sur dix spécialisées “grandes cultures”. En 2016, c’est passé à cinq exploitations sur dix », a rappelé Loïc Jegouzo, ingénieur d’études à la Safer. « Nous nous dirigeons vers une uniformisation et un appauvrissement irréversible de nos campagnes », s’inquiète Emmanuel Hyest alors qu’un tiers des exploitants agricoles ont plus de cinquante ans et s’apprêtent à passer la main dans les dix à vingt ans.

La concentration des fermes, déjà à l’œuvre, risque de s’accentuer durant cette période. La régulation est d’autant plus difficile que le mécanisme du transfert de parts de société, un marché de 1,2 milliard d’euros en 2019 (7 % des transactions mais tout n’est pas notifié), permet de céder une exploitation agricole, par petits bouts, sans encourir la préemption de la Safer.

« La loi du plus fort ne doit pas prévaloir dans l’affectation des ressources les plus rares comme le foncier », insiste Emmanuel Hyest, qui appelle à une nouvelle loi foncière pour réguler ces cessions, souvent opaques, d’exploitations agricoles. « Environ 80 % de ces transmissions de parts sociales sont réalisées au sein de la famille et ne posent pas problème, mais 20 % d’entre elles aboutissent à des concentrations et représentent plus de surfaces agricoles transférées que la Safer n’en dispose pour l’installation des jeunes agriculteurs. »

Les étrangers, majoritairement européens, n’ont participé qu’à 81 acquisitions pour un montant de 43 millions d’euros. Un bilan sous-estimé, estime la Safer. Une société immatriculée en France peut très bien avoir des étrangers à son capital.





Lire aussi : Partir à la retraite, le casse-tête des agriculteurs


21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
19 septembre 2020
À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne
Alternatives
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Agriculture