EDF assigné en justice pour ses activités au Mexique

Durée de lecture : 2 minutes

13 octobre 2020



Le géant de l’énergie Électricité de France (EDF) prévoit de construire un parc éolien sur les terres de la communauté autochtone d’Unión Hidalgo, située dans l’État d’Oaxaca, au Mexique. Jusqu’à présent, le droit de la communauté de donner son consentement sur ce projet n’a pas été respecté, ont dénoncé plusieurs associations.

Mardi 13 octobre, des représentants d’Unión Hidalgo, ainsi que plusieurs associations mexicaines, ont assigné EDF devant le tribunal judiciaire de Paris, demandant à l’entreprise de respecter leurs droits et de suspendre le projet de parc éolien jusqu’à ce qu’elle se conforme à son obligation de vigilance, telle que prévue par la loi sur le devoir de vigilance adoptée en 2017. La plainte est soutenue en France par des ONG comme le CCFD-Terre Solidaire, Sherpa et les Amis de la Terre France.

« La loi française sur le devoir de vigilance impose aux entreprises d’identifier les risques de violation des droits humains résultant de ses activités commerciales, a expliqué Cannelle Lavite, juriste au Centre européen pour les droits constitutionnels et humains, l’une des organisations plaignantes. Si de tels risques sont identifiés, elles doivent prendre des mesures propres à atténuer ces risques et à prévenir les atteintes graves aux droits humains. » Or, pour les associations, EDF n’a pas suffisamment pris en compte les atteintes potentielles aux droits humains :

Notre terre ancestrale nous appartient et nous avons le droit, en tant que communauté, de décider de son utilisation. EDF s’est immiscée dans la prise de décision au sein de notre communauté. Cette interférence d’EDF a même entraîné des divisions et des conflits violents au sein de la communauté. Les personnes qui ont émis des critiques vis-à-vis du projet — les défenseurs des droits humains et du droit à la terre — ont été menacées, attaquées, criminalisées. Nous demandons à EDF de suspendre le projet tant qu’aucune consultation libre et préalable n’ait eu lieu et que nous ayons — ou non — donné notre consentement au projet. Guadalupe Ramirez, représentante de la communauté Unión Hidalgo.

  • Source et photo : © CCFD - Terre Solidaire.




Lire aussi : Le sale business des éoliennes d’EDF au Mexique


29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des fortunes françaises ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie International
28 octobre 2020
Le plus grand dépôt de méthane gelé au fond de l’Arctique commencerait à se libérer
Info
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Énergie International