Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique

Durée de lecture : 2 minutes

17 juillet 2019



L’Élysée a annoncé mardi 16 juillet vers 23 h que la ministre des Transports, Élisabeth Borne, remplaçait François de Rugy au ministère de la Transition écologique et solidaire. La passation de pouvoirs aura lieu ce mercredi 17 juillet, après le Conseil des ministres, à 14 h. « Déterminée à poursuivre ce combat essentiel qu’est la transition écologique et solidaire », a-t-elle tweeté.

Ministre des Transports depuis mai 2017, Élisabeth Borne n’aura pas à quitter son poste pour prendre celui de ministre de l’Écologie : elle va cumuler les deux. Elle a toutefois perdu au passage le titre de ministre d’État, qu’avaient ses prédécesseurs François de Rugy et Nicolas Hulot. Un changement que regrettent nombre d’écologistes, comme Samuel Leré, de la Fondation Nicolas Hulot : « Comme elle n’est pas ministre d’État, elle n’aura le droit qu’à 8 conseillers dans son cabinet, en sachant qu’elle en avait déjà 8 rien que sur les transports, comment pourra-t-elle être efficace avec un équipe aussi restreinte ? » s’est-il interrogé sur Twitter.

Pour Anne Bringault, du Réseau Action Climat, « l’acte II et l’urgence climatique, c’était donc du greenwashing » : « Emmanuel Macron et Édouard Philippe remplacent un ministre d’État ET une ministre des transports par une seule ministre “normale” », a-t-elle écrit sur le réseau social.

Directrice de 2015 et 2017 de la RATP, Élisabeth Borne n’apparaissait pas dans la liste des favoris à la succession de François de Rugy. Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont semble-t-il privilégié une ministre « bonne élève », qui avait déjà été passée au scanner par la Haute Autorité de la vie publique (HATVP).

Comme ministre des Transports, Élisabeth Borne a notamment œuvré à la réforme de la SNCF avant d’élaborer la loi d’orientation des mobilités (LOM), qui doit revenir en nouvelle lecture à la rentrée à l’Assemblée et au Sénat. « Une ministre des Transports qui a accompagné le déclin des petites lignes et la réduction du fret ferroviaire, a dénoncé Julien Bayou, porte-parole d’Europe Écologie - Les Verts. Encore le décalage entre les discours et les actes. »





Lire aussi : François de Rugy démissionne après six jours de tempête


26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le Conseil général de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
26 septembre 2020
Sénateurs, ils et elle racontent comment ils font avancer l’écologie
Info
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique
26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Politique