En Chine, l’intelligence artificielle appliquée à l’élevage des cochons

Durée de lecture : 1 minute

23 février 2018

Les agriculteurs chinois vont prochainement tester un nouveau système d’intelligence artificielle qui utilise une combinaison de vision artificielle, de reconnaissance vocale et de capteurs de température pour suivre les déplacements, la santé et le bien-être des porcs. Alibaba, le géant chinois du commerce électronique qui investit massivement dans ce domaine, a récemment annoncé un accord avec la société d’élevage de porcs Dekon Group et le fabricant d’aliments Tequ Group afin de développer ce nouveau système de surveillance.
Cette technologie tente de répondre à la taille colossale des élevages porcins chinois. Avec 700 millions de têtes, le cheptel chinois est le premier du monde. L’objectif initial est de se servir de l’IA pour compter les animaux. Mais Alibaba voit beaucoup plus loin, en envisageant de recourir à des capteurs d’infrarouges pour surveiller la température corporelle des porcs et de croiser ces données avec leurs déplacements quotidiens pour estimer leur niveau de santé.
Il est également prévu d’utiliser la reconnaissance vocale pour lutter contre la mortalité des porcelets écrasés par leur mère en détectant leurs cris, de manière à réduire la mortalité de 3 % et donc d’augmenter la production annuelle. L’analyse vocale pourrait aussi aider à prévenir la propagation des maladies en surveillant la toux des porcs. Alibaba affirme que le recours à l’IA peut réduire les coûts d’élevage et aider à améliorer la qualité de la viande.

Source : Futura Sciences



Lire aussi : Sur le Larzac, l’éleveur de porcs au naturel voit l’avenir en rose


19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

9 juillet 2019
Ceux qui aiment le raisonnement scientifique devraient être pour l’homéopathie
Tribune
18 juillet 2019
Élisabeth Borne, une « travailleuse acharnée » pas « écolo convaincue » au ministère de l’Écologie
Info
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Animaux