Je fais un don
OBJECTIF :
120 000 €
67715
COLLECTÉS
56 %

En Île-de-France, les populations d’oiseaux déclinent encore plus rapidement qu’ailleurs

23 mars 2018

L’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France a pour mission d’analyser les résultats du Suivi temporel des oiseaux communs (Stoc) sur le territoire francilien. Les tendances 2004-2014 inidiquaient un déclin d’environ 30 % des oiseaux spécialistes de ces deux grands milieux. Sur la période 2004-2017, les oiseaux spécialistes des milieux agricoles ont encore décliné de 44 % et ceux des milieux bâtis de 41 %, a annoncé l’agence jeudi 22 mars. « La situation est plus mauvaise encore qu’au niveau national », estime-t-elle.

La région est caractérisée par une agriculture céréalière prédominante, de grands parcellaires, peu d’élevage et de haies, et un usage important de pesticides. L’usage de ces derniers a augmenté plus encore en Île-de-France que dans le reste de la France sur la période 2008-2015 (+ 28 %, contre + 22 % au niveau national).

Parmi les espèces particulièrement inféodées aux milieux agricoles, seulement deux présentent une tendance fragile à l’augmentation : la buse variable et la fauvette grisette. Toutes les autres sont en déclin : alouette des champs (- 26 %), bergeronnette printanière (- 33 %), linotte mélodieuse (- 47 %), bruant jaune (- 53 %), perdrix grise (- 63 %), tarier pâtre (- 64 %), bruant proyer (- 64 %). Le faucon crécerelle présente également une forte tendance au déclin, qui s’accentue au cours des dix dernières années. Des espèces qualifiées de « généralistes », mais qui dépendent fortement des milieux agricoles, déclinent également beaucoup dans la région : l’hypolaïs polyglotte (- 63 %), l’étourneau sansonnet (- 39 %) et le coucou gris (- 22 %). En ville, le déclin est particulièrement marqué chez trois espèces : le moineau domestique (- 53 %), le verdier d’Europe (- 60 %) et le serin cini (- 73 %).




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les populations d’oiseaux des champs s’effondrent


21 juin 2018
La justice reconnaît que les algues vertes tuent
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Disparition accélérée des forêts vierges de la planète
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
L’éolien en mer est relancé et coûtera moins cher à l’État
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Le gouvernement veut inscrire l’environnement dans l’article 1 de la Constitution
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Le tribunal administratif de Strasbourg ordonne l’évacuation de la Zad de Kolbsheim
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
Bure : 50 avocats défendent leur collègue placé en garde à vue
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
4.700 agriculteurs pourraient perdre une aide « essentielle »
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
Un avocat des opposants à Bure, Me Ambroselli, a été interpellé
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
EPR de Flamanville : nouveau retard en raison de l’analyse par l’ASN des défauts de soudure
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
M. Hulot autorise un projet de transformateur électrique contesté en Aveyron
Lire sur reporterre.net
19 juin 2018
La menace sur les oiseaux, les chauves-souris et les saumons « en train de changer d’ampleur » en France
Lire sur reporterre.net
18 juin 2018
Le « dieselgate » envoie le patron d’Audi en prison
Lire sur reporterre.net
18 juin 2018
La fonte des glaces en Antarctique s’accèlère
Lire sur reporterre.net
16 juin 2018
9 des 13 baobabs les plus anciens et les plus grands d’Afrique sont morts durant la dernière décennie
Lire sur reporterre.net
16 juin 2018
Tours coupe les fonds de l’éducation à l’environnement, mais augmente la subvention à l’aéroport
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

20 juin 2018
Les ONG écologistes sont déçues par le ministre Nicolas Hulot
Enquête
20 juin 2018
Contre la détresse des agriculteurs, le pouvoir de la parole
Reportage
21 juin 2018
Vague d’arrestations à Bure, un avocat en garde à vue
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Animaux