Les populations d’oiseaux des champs s’effondrent

20 mars 2018

Deux études rendues publiques mardi 20 mars, menées récemment par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) grâce au programme de Suivi temporel des oiseaux communs (Stoc) [1] et par le CNRS dans les Deux-Sèvres [2], présentent un bilan inquiétant : en 17 ans, un tiers des oiseaux ont disparu des campagnes françaises.

Le programme Stoc révèle ainsi que les oiseaux communs des milieux agricoles ont perdu 33 % de leurs effectifs depuis 2001. Le pipit farlouse, un passereau qui se nourrit d’invertébrés, a perdu 68 % de ses troupes en 17 ans ; la linotte mélodieuse, friande d’invertébrés à la belle saison et de graines de plantes adventices en hiver, a vu disparaître 27 % de ses effectifs sur la même période. Du côté de la plaine céréalière des Deux-Sèvres, les populations d’oiseaux familières des zones cultivées, comme l’alouette des champs ou la perdrix grise, s’effondrent littéralement, avec respectivement −50 % et −90 % de leurs effectifs en 25 ans.

Quelles raisons à ce déclin ? « Les surfaces dédiées à la monoculture n’ont cessé d’augmenter en France, conduisant à la destruction des milieux favorables aux oiseaux et aux insectes. Et en 2009, la Politique agricole commune a donné un coup d’arrêt aux jachères, ce qui est également néfaste pour la biodiversité, décrypte Benoît Fontaine, biologiste de la conservation au Centre d’écologie et des sciences de la conservation (Cesco) du MNHN. Dernier facteur nuisible : les pesticides. » En ligne de mire, les néonicotinoïdes et le glyphosate (Roundup). Tous les deux concourent à la disparition des plantes et des insectes et donc aux ressources alimentaires des oiseaux, surtout au printemps. « Il n’y a quasiment plus d’insectes, c’est ça le problème numéro un », martèle Vincent Bretagnolle, écologue au Centre d’études biologiques de Chizé et directeur de la zone atelier « Plaine et val de Sèvre ».

- Source : CNRS Le Journal

- Photo : Pipit farlouse (wikimedia)




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


[1Ce programme est coordonné par le MNHN, dans le cadre du réseau Vigie-Nature. Deux fois par an, au printemps, plusieurs centaines d’ornithologues bénévoles recensent les oiseaux qu’ils voient et entendent au petit matin dans des aires de 4 kilomètres carrés situés en ville, en forêt ou à la campagne. Alouette des champs, hirondelle de fenêtre, mésange noire, pigeon ramier… 175 espèces d’oiseaux communs sont inventoriées dans tous les milieux.

[2Dans les Deux-Sèvres, un programme de suivi intensif de la faune et de la flore est mis en place en 1993, dans la zone atelier « Plaine & val de Sèvre ». Les 450 kilomètres carrés de la zone étudiée sont entièrement agricoles.


Lire aussi : Diminution terrible et inquiétante de la population des insectes



25 avril 2019
La banquise Arctique bat ses records de fonte
Lire sur reporterre.net
25 avril 2019
Le tribunal jugera lundi 29 avril la levée du contrôle judiciaire de Gaspard Glanz
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

25 avril 2019
Le goût de la lecture, des mots et des idées, la plus belle arme qui sera jamais
Chronique
24 avril 2019
Le cheval de trait est de retour dans les villes bretonnes
Alternative
24 avril 2019
La liberté de la presse est-elle en danger sous Emmanuel Macron ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Animaux