Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Déchets nucléaires

Encore une perquisition près de Bure

Malgré le mouvement des Gilets jaunes, la police et la justice trouvent encore le temps de réprimer le mouvement anti-nucléaire. Mardi 4 décembre, une nouvelle perquisition a été conduite au domicile d’Irène Gunepin, une militante de longue date contre le projet d’enfouissement des déchets nucléaires. Elle a notamment lancé la campagne de photos, « Cigéo je dis non ».

Irène Gunepin, à Mandres-en-Barrois, en mars 2018.

Trois inspecteurs se sont ainsi rendus à son domicile, à Naix-aux-Forges (Meuse), et ont fouillé toute la maison, emportant ses ordinateurs et téléphones. L’après-midi, elle a été convoquée à la gendarmerie de Ligny-en-Barrois, où elle a été interrogée pendant trois heures, « en audition libre ».

Mme Gunepin a été très choquée par cette intrusion dans sa vie, dit-elle à Reporterre, tout en soulignant la « solidarité exceptionnelle » qui s’est manifestée dès la nouvelle connue. Plusieurs militants sont restés devant chez elle le matin de la perquisition, tandis que d’autres lui ont procuré un ordinateur et un téléphone de remplacement. Sur sa page Facebook, elle indique : « Sachez que cette aventure ne va pas me faire rentrer dans mes pantoufles, au contraire, jusqu’à mon dernier souffle je manifesterai contre cet horrible projet qui risque de contaminer notre belle région pour l’éternité. »

Deux autres perquisitions ont eu lieu la veille.

  • Source : Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende