Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude

Durée de lecture : 2 minutes

21 mai 2019



Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient affectés par une forte radio-contamination en cas de catastrophe nucléaire,selon une étude réalisée par l’institut suisse Biosphère à la demande du réseau Sortir du nucléaire Suisse romande, dévoilée mardi 21 mai. Pour arriver à ce résultat, l’étude a modélisé un accident nucléaire majeur dans cinq centrales nucléaires d’Europe de l’Ouest (Beznau, Gösgen, Leibstadt et Mühleberg en Suisse et Bugey en France), dans 365 situations météorologiques réelles (celles de chaque jour de l’année 2017).

Selon l’étude, cette contamination pourrait provoquer entre 20.000 et 50.000 cas de cancers radio-induits (causés par la radioactivité) et entre 7.500 et 18.000 cas de maladies cardio-vasculaires induites (infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux), en fonction des conditions météorologiques. Le nombre de personnes à évacuer et à réinstaller pourrait atteindre en moyenne 250.000 personnes pour la petite centrale nucléaire de Beznau et jusqu’à 500.000 pour la plus grande, Leibstadt. La taille moyenne des cultures et des pâturages radio-contaminés serait comprise entre 16.000 et 37.000 kilomètres carrés. « Les conséquences d’un tel accident pourraient affecter gravement la survie économique et même politique des pays concernés », alerte l’étude.

L’étude modélise un accident nucléaire majeur dans 365 situations météorologiques réelles, en utilisant le modèle de trajectoire et de dispersion Hysplit. Les effets sur la santé ont été estimés à partir des doses efficaces collectives engagées (DEC) et utilisés en relation avec trois modèles de risque pour différents problèmes : cancer, maladies cardiovasculaires et autres maladies non cancéreuses — maladies génétiques et autres problèmes de reproduction.






28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

27 février 2021
Je ne veux pas d’une vie entièrement numérique
Chronique
27 février 2021
En Aveyron, des amendes « sans contact » pleuvent sur les militants
Info
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire