François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées

Durée de lecture : 2 minutes

20 septembre 2018

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a confirmé jeudi 20 septembre devant les élus locaux à Pau (Pyrénées-Atlantiques) la réintroduction prochaine de deux ourses slovènes dans l’ouest de la chaîne des Pyrénées. Une décision qui a provoqué l’ire des opposants, qui ont claqué la porte d’une réunion sur le sujet.

« À quoi bon discuter puisque la décision est déjà prise ? Nous sommes sortis », a précisé Étienne Serna, maire d’Aramits (Pyrénées-Atlantiques) et porte-parole d’un collectif d’opposants.

Le nouveau ministre, qui devait ensuite tenir une conférence de presse, rencontrait une soixantaine d’élus, éleveurs et associations sur cette question très sensible dans la région. Une majorité d’entre eux, furieux, ont quitté la réunion. Au même moment, dans le village d’Asasp-Arros, porte d’entrée de la vallée d’Aspe, quelque 200 éleveurs, bergers — qui avaient refusé d’aller rencontrer le ministre — se sont rassemblés pour redire leur opposition à la réintroduction d’ours dans l’ouest des Pyrénées.

Devant une assistance chauffée à blanc, Olivier Maurin, président de l’Association pour le développement durable de l’identité des Pyrénées (ADDIP), a lancé : « Par tous les moyens, nous refuserons la réintroduction des ours dans notre territoire, où ils n’ont plus leur place. » « Et s’il faut des armes et des fusils pour que notre message résonne aux oreilles de François de Rugy, on les sortira ! » a ajouté cet éleveur de brebis et porcs.

Sur Twitter, France Nature Environnement a pour sa part salué cette annonce.

Ce projet, dans le cadre d’un « plan ours » publié en mai, avait été lancé par Nicolas Hulot. Nombre d’élus et acteurs locaux, notamment des bergers qui craignent pour leurs troupeaux, espéraient que le nouveau ministre y renonce. M. de Rugy devait dans l’après-midi se rendre sur une estive, ce pâturage de montagne d’été pour les troupeaux.



Lire aussi : Les ours béarnais vont pouvoir copuler


6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
7 avril 2020
La recherche « au service de l’économie » : les scientifiques se rebiffent
Info
7 avril 2020
L’école confinée, laboratoire du monde numérique
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Animaux