Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Énergie

Guerre en Ukraine : le gazoduc Nord Stream 2 enterré

Ces tuyaux pour Nord Stream 2 se retrouvent désormais au fond de l'océan.

À peine achevé, et déjà enterré. La société responsable de l’exploitation du gazoduc germano-russe Nord Stream 2 a déposé le bilan, selon Silvia Thalmann-Gut, la responsable économique du canton suisse de Zoug, où se situe le siège social. Ses 106 salariés ont été licenciés. S’ils ne confirment pas la faillite, les dirigeants de l’entreprise expliquent les licenciements par « les récents développements géopolitiques qui ont mené aux sanctions américaines sur [leur] société ».

Propriété de la compagnie russe Gazprom, l’ouvrage relie l’ouest de la Russie au nord de l’Allemagne par un tuyau sous-marin en mer Baltique, long de 1 230 kilomètres. Achevé à l’automne dernier, ce nouveau pipeline réalisé pour la modique somme de 11 milliards de dollars devait doubler les capacités d’approvisionnement en gaz naturel de la Russie vers l’Allemagne, via la Baltique. Le projet avait été gelé le 22 février dernier par le chancelier allemand Olaf Scholz, sanctionnant l’offensive russe en Ukraine.

Malgré la fin du projet, les flux gaziers perdurent entre la Russie et l’Europe. « Les exportations à travers les trois autres gazoducs russes majeurs, Nord Stream 1, Droujba (via l’Ukraine et la Slovaquie) et Yamal-Europe (via la Pologne) ont même augmenté depuis le début des hostilités en Ukraine », précise Le Monde.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende