L’activiste Pablo Solon menacé d’emprisonnement en Bolivie par le gouvernement

Durée de lecture : 2 minutes

13 juillet 2017

Pablo Solón, ambassadeur de la Bolivie aux Nations unies de 2009 à juin 2011, et Rafael Archondo, journaliste connu en Bolivie, sont sous le coup d’une accusation du gouvernement bolivien, qui pourrait aller jusqu’à leur emprisonnement.

Pablo Solón est un activiste, dans le domaine du social et de l’écologie. Il a été ministre du commerce extérieur, ambassadeur de Bolivie pour l’intégration et le commerce (2006-2008), et ambassadeur aux Nations unies (2009 – 2011). Il est à l’origine de l’adoption par l’Assemblée des Nations unies de plusieurs résolutions dont la reconnaissance du Droit humain à l’eau et de la déclaration de la Journée Internationale de la Terre-Mère. Il a été responsable pour la Bolivie des négociations climatiques aux Nations unies. Après avoir été directeur exécutif à Bangkok de Focus on the Global South ((2012-2015), il est actuellement directeur de la Fondation Solón créée à La Paz en 1994, pour promouvoir l’œuvre et la pensée de l’artiste bolivien Walter Solón Romero (1923-1999). Cette fondation est engagée sur les questions de l’eau, du changement climatique, de l’énergie, des accords commerciaux et des alternatives systémiques.

Actuellement Pablo Solón, conscient des impasses de l’extractisme et d’un développement productiviste, soucieux du devenir des sociétés d’Amérique Latine, est fermement engagé contre la construction des méga-barrages de Chepete et El Bala.

Comme ambassadeur aux Nations Unies, Pablo Solon a démissionné en 2011 pour marquer son désaccord avec la répression des peuples indigènes du parc Tipnis, mobilisés contre la construction d’une route traversant leur territoire. Il est accusé d’avoir « illégalement » nommé Rafael Archondo pour le remplacer auprès de l’ONU alors que celui-ci avait été nommé par le président Evo Morales suppléant de Pablo Solon auprès des Nations-Unies. Rafael Archondo est, lui, accusé d’avoir prolongé illégalement son mandat, ils risquent tous les deux quatre ans de prison.

Face au ridicule de cette accusation « politique » visant l’intimidation et la réduction au silence d’opposants, Attac-France exprime sa solidarité avec les accusés et avec tous ceux qui aujourd’hui, en Bolivie, se conforment à la Constitution instituant le « Vivir Bien » et font vivre des voies alternatives sans sacrifier les humains, la Terre et la démocratie.



Lire aussi : La Bolivie, déchirée entre extractivisme et protection de la Terre-Mère


19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    International
19 juillet 2019
Prespa, havre de nature sauvage au cœur des Balkans
Reportage
18 juillet 2019
L’empire d’Amazon s’étend en France : l’enquête de Reporterre
Enquête
18 juillet 2019
Élisabeth Borne, une « travailleuse acharnée » pas « écolo convaincue » au ministère de l’Écologie
Info


Sur les mêmes thèmes       International