L’ubérisation de l’information pas question !

Durée de lecture : 3 minutes

2 juin 2017 / Coordination Permanente des Médias Libres



Lors de sa réunion à Meymac (Corrèze) , la Coordination permanente des médias libres, dont fait partie Reporterre, a adopté la déclaration que voici.

Macron / Le Pen : la finale de la présidentielle en dit long sur l’état de la « démocratie » et la déliquescence du paysage médiatique, laissant le champ libre à l’extrême droite et à l’ultra-libéralisme.

Maintenant qu’Emmanuel Macron est élu, la Coordination des Médias Libres, réunie pour la sixième année consécutive à Meymac en Corrèze du 18 au 20 mai 2017 ne peut que s’alarmer du projet qu’il porte pour notre secteur, en particulier le financement et l’organisation de celui-ci.

Comment ne pas s ‘inquiéter lorsqu’une proche de Macron déclare : « La présence d’actionnaires industriels et financiers au capital de groupes de presse est une réponse aux difficultés économiques ». Encouragement à la « migration numérique », mise en place de « trusts » de presse assis sur des fondations privées, simplification de la « réglementation audiovisuelle en matière de publicité » pour préparer le « basculement vers le numérique »… Sans parler de la « réforme » annoncée du Code du travail. Rien de nouveau !

Nous, médias libres, citoyens, participatifs, « pas pareils »… connaissons trop bien l’ubérisation en marche et refusons de la voir se généraliser. Nous ne voulons pas que l’auto-entrepreneuriat, le non-respect des conventions collectives, des minima syndicaux, des droits les plus élémentaires des travailleurs deviennent la règle.

Certes, nos « entreprises » sont intrinsèquement engagées, souvent bénévoles, toujours désargentées et conjuguant inventivité et bricolage. Mais nous ne saurions accepter que la servitude volontaire s’impose comme une contrainte à toutes et tous.

Depuis 2015, le ministère de la Culture et de la Communication a mis en place un fonds de soutien aux médias d’information sociale de proximité. C’est un geste encore trop modeste : 1,5 millions d’euros à partager entre plusieurs centaines de médias. Nous revendiquons une refonte totale et plus équitable des aides à la presse pour que soit garanti le pluralisme médiatique. Avec des moyens pérennes pour faire notre métier et pas un empilement de projets !

A ce titre, nous prenons acte de la nomination au ministère de la Culture d’une éditrice qui s’est principalement illustrée dans une logique purement économique. Nous ne voulons pas, comme elle, changer le papier en or. Simplement travailler dignement et librement.

La séquence électorale que nous vivons confirme ce besoin d’information, d’analyse et de critique sociale. Pas une information en continu, aseptisée, standardisée, uniformisée. Mais une information pour éclairer, faire vivre le débat d’idées et donner la voix aux sans-voix. Nous ne savons que trop bien que lorsque celles et ceux qui font les médias sont précaires, l’information peut être sommaire. Alors, Monsieur Macron, l’ubérisation de l’information, pas question !

Les membres de la Coordination Permanente des Médias Libres :


Acrimed, Airelles Vidéo, Aldudarrak Bideo, Aquilenet, Bastamag, Bateau Basta, Campagnes solidaires, Cassandre/Hors Champs, Cram Cram edition, Demosphère Ariège, Démosphère Toulouse, Fakir, Fédération de l’Audiovisuel Participatif , Fokus21, Friture Mag, Global Magazine, Journal de l’énergie, L’âge de Faire, L’insatiable, La Canarde Sauvage, La Cathode, La Feuille de Chou, La gueule ouverte, La lettre à Lulu, La lorgnette , La Maison écologique, La Télélibre, La Trousse Corréziène, Le Bruitagène, Le crieur de la villeneuve, Le Lot en Action, Le nouveau Jour J, Le Ravi, Le Sans culotte, Le Trou des Combrailles, Les pieds dans le PAF, Lutopik, Mediacoop, Médias Citoyens, Montpellier Journal, Patatras Mag, Pierre Merejkowski, Politis, Primitivi, Pumpernickel, Plus belle les luttes, Radical Cinema, Radio MNE, Regard Actu, Rencontres médiatiques, Reporterre, Rosa Lux, Riv’ Nord, SideWays, Silence, Sisyphe Vidéo, Télé Sud-Est, Transrural initiative, TV Bruits, Tvnet Citoyenne, Zelium.





Lire aussi : Les médias de demain : citoyens, alternatifs, et libres

Source : Coordination permanente des médias libres



29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Libertés





Du même auteur       Coordination Permanente des Médias Libres