Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Nature

La Charte du lac Érié lui accorde les mêmes droits qu’un être humain

Les électeurs de Toledo, dans l’Ohio, ont approuvé à 61 %, lors d’un vote spécial le 26 février 2019, la Charte des droits du lac Érié, accordant au plan d’eau les mêmes droits légaux qu’un être humain, un succès pour Toledoans pour Safe Water, l’association qui a soutenu cette mesure.

Cette Charte donne aux résidents le droit d’intenter une action en justice au nom du lac lorsque son droit de « s’épanouir et d’évoluer naturellement » a été violé.
Cette loi est la première du genre aux États-Unis et garantira la protection de la masse d’eau contre des dommages environnementaux importants.

La première action en justice a été contestée dès le lendemain par Drewes Farms, à Custar, dans l’Ohio. Le fermier affirme que cette mesure est inconstitutionnelle parce qu’elle rendrait son exploitation responsable si des engrais pénétraient accidentellement dans le bassin versant du lac.

La pression populaire pour protéger le lac fait précisément suite à la crise de l’eau à Toledo en 2014, année où la prolifération d’algues toxiques dans le lac, provoquée par les eaux de ruissellement d’engrais chimiques venant des fermes locales, avait rendu l’eau du lac dangereuse et non potable.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende