La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones

Durée de lecture : 1 minute

21 mars 2019

La Haute Cour australienne (l’équivalent de la Cour suprême des États-Unis) a accordé, le 12 mars, 2,3 millions de dollars australiens (1,64 million de dollars étasuniens) en réparation aux groupes autochtones Ngaliwurru et Nungali du Territoire du Nord de l’Australie, en vertu de la loi australienne intitulée Native Title Act.

Le jugement est particulièrement significatif car, en plus d’indemniser les Ngaliwurru et les Nungali pour leurs pertes économiques subies en perdant l’utilisation de leurs terres, la Haute Cour a alloué des dommages pour leurs pertes culturelles et spirituelles.

Comme aux États-Unis, les droits fonciers des peuples autochtones en Australie ont été ignorés par les Britanniques à leur arrivée en 1788, qui ont déclaré l’Australie terra nullius (territoire sans maître, sans propriétaire).

Deux cents ans plus tard, en 1975, l’Australie a adopté la loi sur la discrimination raciale qui a obligé les gouvernements à reconnaître les droits de propriété des Australiens autochtones comme ceux des autres Australiens.

Ce n’est que 20 ans plus tard, en 1992, que la déclaration initiale de terra nullius a été annulée. Dans ce qu’on appelle la « décision Mabo », la Haute Cour a finalement reconnu que l’Australie n’avait pas été terra nullius et que les peuples aborigènes avaient des droits sur la terre qui continuent à exister aujourd’hui.

Dans le Territoire du Nord, la construction de routes et de réservoirs d’eau a détruit les « sites de rêve », des chemins importants sur le plan spirituel pour les peuples Ngaliwurru et Nungali, ainsi que des voies de commerce. La Haute Cour a reconnu 53 actes de préjudice distincts portant atteinte aux droits des peuples autochtones.




27 janvier 2020
Un rapport fustige la stratégie du maintien de l’ordre lors des un an des Gilets jaunes
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Plus de 300 employés d’Amazon critiquent publiquement le bilan environnemental de leur entreprise
Lire sur reporterre.net
27 janvier 2020
Le gouvernement abandonne la grenade Gli F4 au profit d’une autre grenade elle aussi dangereuse
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
À Paris, des enfants contre les voitures
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
25 janvier 2020
Retraites : 7e rassemblement, détermination toujours intacte
Reportage
27 janvier 2020
Rallye Monte-Carlo : une course automobile absurde à l’heure du changement climatique
Reportage
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Luttes