Faire un don
84455 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
70 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones

Durée de lecture : 1 minute

21 mars 2019

La Haute Cour australienne (l’équivalent de la Cour suprême des États-Unis) a accordé, le 12 mars, 2,3 millions de dollars australiens (1,64 million de dollars étasuniens) en réparation aux groupes autochtones Ngaliwurru et Nungali du Territoire du Nord de l’Australie, en vertu de la loi australienne intitulée Native Title Act.

Le jugement est particulièrement significatif car, en plus d’indemniser les Ngaliwurru et les Nungali pour leurs pertes économiques subies en perdant l’utilisation de leurs terres, la Haute Cour a alloué des dommages pour leurs pertes culturelles et spirituelles.

Comme aux États-Unis, les droits fonciers des peuples autochtones en Australie ont été ignorés par les Britanniques à leur arrivée en 1788, qui ont déclaré l’Australie terra nullius (territoire sans maître, sans propriétaire).

Deux cents ans plus tard, en 1975, l’Australie a adopté la loi sur la discrimination raciale qui a obligé les gouvernements à reconnaître les droits de propriété des Australiens autochtones comme ceux des autres Australiens.

Ce n’est que 20 ans plus tard, en 1992, que la déclaration initiale de terra nullius a été annulée. Dans ce qu’on appelle la « décision Mabo », la Haute Cour a finalement reconnu que l’Australie n’avait pas été terra nullius et que les peuples aborigènes avaient des droits sur la terre qui continuent à exister aujourd’hui.

Dans le Territoire du Nord, la construction de routes et de réservoirs d’eau a détruit les « sites de rêve », des chemins importants sur le plan spirituel pour les peuples Ngaliwurru et Nungali, ainsi que des voies de commerce. La Haute Cour a reconnu 53 actes de préjudice distincts portant atteinte aux droits des peuples autochtones.




26 juin 2019
Le Conseil d’État annule l’arrêté « pesticides », jugé insuffisamment protecteur de la santé et de l’environnement
Lire sur reporterre.net
26 juin 2019
Trois « décrocheurs de portrait » ont été relaxés à Strasbourg
Lire sur reporterre.net
26 juin 2019
Europacity : des citoyens bloquent le début du chantier
Lire sur reporterre.net
24 juin 2019
Un rapporteur de l’ONU met en garde contre le risque d’« apartheid climatique »
Lire sur reporterre.net
24 juin 2019
Les personnels des parcs nationaux mobilisés contre les baisses de moyens
Lire sur reporterre.net
22 juin 2019
La canicule va frapper la France dès lundi
Lire sur reporterre.net
22 juin 2019
Les lignes à haute tension pourraient augmenter le risque de leucémie chez les enfants
Lire sur reporterre.net
22 juin 2019
Une lobbyste pro-agrochimie nommée à l’Anses
Lire sur reporterre.net
21 juin 2019
Les fonctionnaires créent un « comité de défense du ministère de l’Écologie »
Lire sur reporterre.net
21 juin 2019
Quatre pays dont la Pologne bloquent la stratégie européenne de neutralité carbone
Lire sur reporterre.net
20 juin 2019
EPR de Flamanville : l’ASN oblige EDF à refaire les soudures, mise en service repoussée à 2022
Lire sur reporterre.net
20 juin 2019
« Contamination » radioactive de la Loire à Saumur
Lire sur reporterre.net
20 juin 2019
EPR de Flamanville : Le patron d’EDF confirme le retard de mise en service
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
14 collectivités locales mettent Total en demeure d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 juin 2019
Contre l’accaparement des terres, des paysans ont occupé l’entreprise Arkolia
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
26 juin 2019
Les opposants à EuropaCity bloquent les travaux de la future gare
Reportage
26 juin 2019
Haut Conseil pour le climat : la France réduit beaucoup trop lentement ses émissions
Info
26 juin 2019
EN VIDÉO – Le chantier du GCO détruit la nature, les opposants espèrent en la justice
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Luttes