La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones

Durée de lecture : 1 minute

21 mars 2019

La Haute Cour australienne (l’équivalent de la Cour suprême des États-Unis) a accordé, le 12 mars, 2,3 millions de dollars australiens (1,64 million de dollars étasuniens) en réparation aux groupes autochtones Ngaliwurru et Nungali du Territoire du Nord de l’Australie, en vertu de la loi australienne intitulée Native Title Act.

Le jugement est particulièrement significatif car, en plus d’indemniser les Ngaliwurru et les Nungali pour leurs pertes économiques subies en perdant l’utilisation de leurs terres, la Haute Cour a alloué des dommages pour leurs pertes culturelles et spirituelles.

Comme aux États-Unis, les droits fonciers des peuples autochtones en Australie ont été ignorés par les Britanniques à leur arrivée en 1788, qui ont déclaré l’Australie terra nullius (territoire sans maître, sans propriétaire).

Deux cents ans plus tard, en 1975, l’Australie a adopté la loi sur la discrimination raciale qui a obligé les gouvernements à reconnaître les droits de propriété des Australiens autochtones comme ceux des autres Australiens.

Ce n’est que 20 ans plus tard, en 1992, que la déclaration initiale de terra nullius a été annulée. Dans ce qu’on appelle la « décision Mabo », la Haute Cour a finalement reconnu que l’Australie n’avait pas été terra nullius et que les peuples aborigènes avaient des droits sur la terre qui continuent à exister aujourd’hui.

Dans le Territoire du Nord, la construction de routes et de réservoirs d’eau a détruit les « sites de rêve », des chemins importants sur le plan spirituel pour les peuples Ngaliwurru et Nungali, ainsi que des voies de commerce. La Haute Cour a reconnu 53 actes de préjudice distincts portant atteinte aux droits des peuples autochtones.




17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
De nombreux soutiens au procès parisien des « décrocheurs » de portrait de Macron
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Le Val-de-Marne, premier département à prendre un arrêté antipesticides
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Des écoféministes décrochent un portrait de Macron
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
L’Union européenne sous-estime la dangerosité des pesticides
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Le changement climatique va affaiblir l’agriculture du sud de l’Europe
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Les voitures vendues en 2018 émettront plus dans leur vie que l’UE en un an
Lire sur reporterre.net
9 septembre 2019
La Chine veut construire un site souterrain de déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Luttes