La demande d’autorisation de création de Cigéo repoussée à 2019

18 juillet 2017

La demande d’autorisation de création du centre de stockage de déchets radioactifs en couche géologique profonde Cigéo, qui devait être adressée à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en 2018, sera repoussée à mi-2019, a indiqué Pierre-Marie Abadie, directeur général de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), dans une interview accordée au Monde du lundi 17 juillet.

« Nous prévoyons désormais de déposer la demande d’autorisation de création de Cigéo mi-2019, a informé M. Abadie. Nous nous donnons douze mois de plus car, à mi-chemin de l’avant-projet détaillé, nous demandons à nos ingénieurs et aux bureaux d’ingénierie d’intégrer les variantes étudiées et les améliorations réalisées au cours des derniers mois. Il ne s’agit pas d’un report lié à l’avis de l’IRSN, mais d’un choix d’approfondissement du projet, permettant des économies substantielles avec la même exigence de sûreté. »

Vendredi 7 juillet, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) avait publié son évaluation du dossier « d’Option et de Sûreté du projet Cigéo ». Il y estimait que le projet avait atteint « une maturité technique satisfaisante », mais pointait des lacunes de sécurité : le stockage des déchets « ne [présentait] pas les garanties de sûreté suffisantes », notamment en ce qui concerne les déchets bitumineux (boues issues du traitement du combustible placées dans un enrobage de bitume, pour la plupart entreposées sur le site de Marcoule dans le Gard).

« Le sujet est identifié de longue date mais il relève d’abord de la filière nucléaire, c’est-à-dire des producteurs de déchets eux-mêmes », a répliqué M. Abadie dans cette interview. « Deux options sont possibles : pour l’Andra, optimiser les dispositifs de stockage de ces déchets pour se prémunir contre le risque d’incendie, ou, pour les producteurs, définir un procédé permettant de neutraliser la réactivité thermique des enrobés, par vitrification par exemple. Nous allons travailler sur ces deux voies pour retenir la meilleure stratégie dans le projet, tel que nous le présenterons dans la demande d’autorisation de création adressée à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui sera décisionnaire. »




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’IRSN pointe des failles dans la sécurité du projet Cigeo de Bure


22 septembre 2018
Greenpeace et ANV-Cop21 se mobilisent pour empêcher Total de polluer le Récif de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
La centrale à biomasse de Gardanne en quête d’un repreneur
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Le livre décrivant l’économie mondiale de la tomate censuré en Italie
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Pour l’environnement, la loi Élan est un bond en arrière
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le tribunal de Strasbourg suspend l’abattage d’un alignement d’arbres
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Narbonne : une détonation et un incendie sur le site nucléaire Orano de Malvési
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Hambach : un mort lors de l’évacuation de la forêt
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Opération contre la Société générale : sept militants non violents convoqués au commissariat
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Stocamine : un rapport parlementaire recommande de retirer les déchets toxiques
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Loi Alimentation et agriculture : quasi statu quo après la seconde lecture des députés
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Des membres de l’Acipa lancent une nouvelle association, « NDDL Poursuivre ensemble »
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Près de 9.000 personnes ont manifesté leur soutien à la Zad de Hambach, contre le charbon et pour la forêt
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

22 septembre 2018
Comment sensibiliser les médias et le public à la faune sauvage ?
Une minute - Une question
21 septembre 2018
En Aveyron, la bataille contre le transformateur électrique entre dans une nouvelle phase
Info
21 septembre 2018
Steffen M., mort à Hambach pour « informer les gens de ce qu’il se passe »
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires