La justice absout les délinquants de l’amiante

Durée de lecture : 2 minutes

16 septembre 2017

La cour d’appel de Paris a annulé vendredi 15 septembre les mises en examen de neuf responsables nationaux mis en cause dans les dossiers amiante du campus universitaire de Jussieu et des chantiers navals Normed à Dunkerque.

Le 13 juin, le parquet demandait la fin des investigations pour plusieurs dossiers amiante instruits par le pôle judiciaire de santé publique. Motif invoqué : l’intoxication des salariés ne pouvant être datée au jour près, il s’avère impossible d’en définir des responsables. En tout, une vingtaine de dossiers (Eternit, les docks du Havre, Saint-Gobain, la direction des chantiers navals, etc.) pourraient passer à la trappe, après 21 ans d’instruction -depuis les premières plaintes en 1996.

Vendredi 15 septembre, la cour d’appel de Paris a suivi l’avis du parquet pour deux premiers dossiers emblématiques, ceux du campus de Jussieu et des chantiers navals Normed : elle a prononcé un non-lieu, annulant ainsi la mise en examen de neuf responsables.

Parmi eux, des industriels, des scientifiques ainsi que deux hauts fonctionnaires, à savoir Jean-François Girard (directeur général de la santé de 1986 à 1997) et Jean-Luc Pasquier, en charge du dossier amiante au ministère du travail entre 1981 et 1994.

Mis en examen entre fin 2011 et début 2012, les neuf accusés avaient déjà bénéficié d’un non-lieu de la cour d’appel en juillet 2014. La cour de cassation avait invalidé cette décision en avril 2015, renvoyant le dossier à la chambre d’instruction.

« Il y a une volonté manifeste d’enterrer le dossier », juge le vice-président de l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante (Andeva), François Desriaux. Cette décision découle d’une « interprétation complètement erronée » d’un rapport d’experts remis en février aux juges d’instruction", juge-t-il. A savoir qu’il serait impossible de dater la commission de la faute et donc de l’imputer à quiconque.



Lire aussi : Terrible poison, l’amiante reste largement utilisé dans le monde


19 juillet 2019
Bure : expulsion en cours au bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
La justice interdit à Greenpeace de s’approcher de convois transportant des déchets nucléaires
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
À Bure, le bois Lejuc est réoccupé
Lire sur reporterre.net
19 juillet 2019
YouTube, Netflix, porno… les vidéos en ligne sont néfastes pour le climat
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Un quart des aéroports Ryan Air en Europe sont sous perfusion de fonds publics
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Bure : les opposants à Cigéo affirment réoccuper le bois Lejuc
Lire sur reporterre.net
18 juillet 2019
Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
605 suicides ont eu lieu dans le monde agricole en 2015
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
En plein été, le gouvernement sort un rapport sur l’avenir des forêts publiques
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
La fonte express du pergélisol en Arctique canadien
Lire sur reporterre.net
17 juillet 2019
Élisabeth Borne est nommée ministre de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Le déclin des éléphants réduit les stocks de carbone
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
Manifestation des opposants au projet de poulailler industriel de Pitgam
Lire sur reporterre.net
16 juillet 2019
La faim dans le monde augmente à nouveau, et touche surtout les femmes
Lire sur reporterre.net
15 juillet 2019
Usage massif de gaz lacrymogène sur le Pont de Sully : plus de cinq litres de gaz ont été aspergés en moins de 30 minutes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Santé
20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête
18 juillet 2019
Une carte de France de l’eau contaminée par du tritium radioactif
Info
9 juillet 2019
Ceux qui aiment le raisonnement scientifique devraient être pour l’homéopathie
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Santé