La justice prononce une peine modérée à l’encontre de trois paysans

Durée de lecture : 2 minutes

8 mars 2016

Trois producteurs de lait, poursuivis pour avoir forcé un barrage de gendarmes, à Couëron, au cours d’une opération anti-aéroport, ont été condamnés, ce lundi 7 mars, par le tribunal correctionnel de Nantes. L’un d’entre eux a été condamné à six mois de prison avec sursis et six mois de suspension de permis de conduire. Un autre écope de cinq mois de prison avec sursis, et cinq mois de suspension de permis de conduire. Le dernier ? Trois mois de prison avec sursis et trois mois de suspension de permis. Un des trois prévenus qui était, en outre, poursuivi pour des violences est relaxé de ce chef.
Leurs tracteurs leur sont restitués, a ordonné le tribunal.

Le 11 janvier, 80 tracteurs anti-aéroport avaient mené des opérations de ralentissement en plusieurs points de Loire-Atlantique.

- Source : Ouest France


PAS D’EXPULSION DE LA NOÉ VERTE, SUR LA ZAD, AVANT UN AN

Le tribunal d’instance de Nantes a ordonné jeudi 3 mars l’expulsion de la maison occupée par un collectif de militants à la Noë Verte, sur la commune de Grandchamp-des-Fontaines, en limite de Zad. Mais le jugement accorde aux occupants le délai minimum légal de deux mois, plus un délai supplémentaire d’un an avant d’avoir à partir. Autrement dit, la Noë Verte est expulsable, mais pas avant mai 2017. On sera alors en pleine élection présidentielle.

Même si techniquement cette maison n’empêche en rien un démarrage des travaux sur un autre secteur de la zone de construction de l’aéroport, on imagine mal des ouvriers et bulldozers arriver avec, juste à côté, des zadistes autorisés à rester !

C’est en octobre dernier qu’une douzaine de Nantais ont investi cette maison d’habitation inoccupée depuis quatre ans. Ils y ont installé une conserverie. En urgence, la société Aéroports du Grand Ouest- Vinci, propriétaire, avait demandé l’expulsion immédiate.

- Source : Ouest France



Lire aussi : La justice plus sévère contre les opposants paisibles à l’aéroport que contre les taxis ou la FNSEA


21 septembre 2019
Des scientifiques vont passer un an piégés dans les glaces de l’Arctique
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
EDF signale des problèmes de fabrication sur six réacteurs nucléaires en activité, mais les juge aptes au service
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
La pollution de l’air dans le métro est encore très mal évaluée
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
Réserver la moitié de la planète à la vie sauvage : une idée plébiscitée à travers le monde
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête
20 septembre 2019
Philippe Martinez : « Avec les écologistes, on se parle ; ce n’était pas le cas avant »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes