Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefNature

La loi Biodiversité regagne des plumes

Lundi 13 et mardi 14 juin, le projet de loi Biodiversité a été à nouveau examiné par la commission Développement durable de l’Assemblée nationale. Les députés ont rétabli la plupart des mesures supprimées par le Sénat.

208 amendements ont ainsi été examinés par les députés. Parmi les amendements rétablis :
-  l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes, à l’horizon 2018
-  une notion de préjudice écologique renforcée
-  l’objectif d’absence de perte nette de biodiversité et le principe de non-régression du droit de l’environnement
-  les zones prioritaires de biodiversité, et les espaces de continuité écologique dans les Plans Locaux d’Urbanisme
-  les notions de « paysages diurnes et nocturnes » (pour lutter contre la pollution lumineuse) et de « biodiversité des sols »

Pour l’écologiste Laurence Abeille, « face aux lobbies de la chasse, de l’agriculture productiviste, de la pêche industrielle, les débats ont été nourris, alors même que l’action associative et citoyenne, soutenue largement par l’opinion publique, exprime son besoin d’un environnement mieux protégé, moins pollué ».

Malgré la réintroduction de ces mesures phares, c’est le vote en séance publique, mardi 21 et mercredi 22, qui sera déterminant.

-  Source  : courriel à Reporterre de Laurence Abeille.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende