La marche contre le Sida pourrait être interdite

30 novembre 2016



Pour la première fois depuis vingt-cinq ans, la manifestation du 1er décembre soutenant la lutte contre le sida pourrait ne pas avoir lieu. Cette marche permet d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics des enjeux de la prévention et de combattre la sérophobie. Une mise en lumière nécessaire à l’heure où les contaminations par le VIH ne diminuent pas et augmentent même chez les plus jeunes. Cette année encore, 6.000 nouvelles contaminations ont été recensées.

Dans une lettre ouverte, Act Up-Paris interpelle les pouvoirs publics. « Pour la préfecture de police de Paris, les vies et la visibilité des séropos et des minorités ne valent pas deux bornes dans le Marais », s’insurge aujourd’hui Act Up-Paris.

La préfecture de police a fait connaître aux organisateurs ses nouvelles exigences de sécurité : non plus un cortège, mais un rassemblement statique dans le Marais composé de « filtrages, fouilles et barrières partout », rapporte Jacques Pisarik, secrétaire général d’Act Up-Paris au magazine Têtu. La préfecture met en avant l’arrestation récente de terroristes qui projetaient de passer à l’action le 1er décembre, et elle menace de ne pas autoriser la manifestation si ces conditions ne sont pas remplies.

Dans un communiqué, Anne Souyris et David Belliard, coprésident-es du groupe écologiste de Paris, apportent leur soutien aux organisateurs et demandent à la préfecture de police de Paris d’assurer la sécurité de cette manifestation. « Quand la préfecture de police de Paris cherche à contraindre la manifestation parisienne du 1er décembre en un rassemblement fixe pour ne pas avoir à mettre de moyens à disposition des organisateurs pour sécuriser ce rassemblement, c’est un véritable problème de santé et de libertés publiques qui se pose à nous. »

- Source  : Têtu et courriel à Reporterre.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


28 avril 2017
Le rapporteur public se prononce contre l’exploitation de la centrale biomasse de Gardanne
Lire sur reporterre.net
28 avril 2017
La Commission européenne lève un obstacle au projet d’aéroport
Lire sur reporterre.net
28 avril 2017
Le Salvador interdit les mines de métaux, une première mondiale
Lire sur reporterre.net
28 avril 2017
Huit mois de prison avec sursis pour le principal prévenu de l’abattoir du Vigan
Lire sur reporterre.net
27 avril 2017
La mauvaise situation financière d’Areva menace la sûreté de l’usine de la Hague
Lire sur reporterre.net
27 avril 2017
Épisode de gel : de nombreuses récoltes sont menacées
Lire sur reporterre.net
27 avril 2017
Affaire Triskalia : la Commission européenne saisie
Lire sur reporterre.net
26 avril 2017
Le Parlement européen va étudier un texte favorisant la surpêche
Lire sur reporterre.net
26 avril 2017
Des eurodéputés demandent l’interdiction de la fusion Monsanto/Bayer
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des manchots
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
4 ans après le drame du Rana Plaza, peu d’amélioration pour les travailleurs au Bangladesh
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Le G 20, le FMI et la Banque mondiale renoncent à parler du climat
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Moteurs diesel truqués : une information judiciaire ouverte à l’encontre de PSA
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Le photographe Nnoman Cadoret a été brutalisé par des policiers en civil et sans brassard
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Les aires protégées africaines abritent beaucoup moins d’éléphants qu’on le pensait
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
29 avril 2017
Le Pen se dit sensible aux animaux, mais elle vote contre la cause animale
Tribune
28 avril 2017
David Cormand : « La France insoumise a le pouvoir d’empêcher que Macron soit majoritaire à l’Assemblée »
Entretien
29 avril 2017
On a bien tort de craindre l’ortie, cette plante aux multiples vertus
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés