La marche contre le Sida pourrait être interdite

30 novembre 2016



Pour la première fois depuis vingt-cinq ans, la manifestation du 1er décembre soutenant la lutte contre le sida pourrait ne pas avoir lieu. Cette marche permet d’alerter l’opinion et les pouvoirs publics des enjeux de la prévention et de combattre la sérophobie. Une mise en lumière nécessaire à l’heure où les contaminations par le VIH ne diminuent pas et augmentent même chez les plus jeunes. Cette année encore, 6.000 nouvelles contaminations ont été recensées.

Dans une lettre ouverte, Act Up-Paris interpelle les pouvoirs publics. « Pour la préfecture de police de Paris, les vies et la visibilité des séropos et des minorités ne valent pas deux bornes dans le Marais », s’insurge aujourd’hui Act Up-Paris.

La préfecture de police a fait connaître aux organisateurs ses nouvelles exigences de sécurité : non plus un cortège, mais un rassemblement statique dans le Marais composé de « filtrages, fouilles et barrières partout », rapporte Jacques Pisarik, secrétaire général d’Act Up-Paris au magazine Têtu. La préfecture met en avant l’arrestation récente de terroristes qui projetaient de passer à l’action le 1er décembre, et elle menace de ne pas autoriser la manifestation si ces conditions ne sont pas remplies.

Dans un communiqué, Anne Souyris et David Belliard, coprésident-es du groupe écologiste de Paris, apportent leur soutien aux organisateurs et demandent à la préfecture de police de Paris d’assurer la sécurité de cette manifestation. « Quand la préfecture de police de Paris cherche à contraindre la manifestation parisienne du 1er décembre en un rassemblement fixe pour ne pas avoir à mettre de moyens à disposition des organisateurs pour sécuriser ce rassemblement, c’est un véritable problème de santé et de libertés publiques qui se pose à nous. »

- Source  : Têtu et courriel à Reporterre.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


23 octobre 2017
Climat et droits humains : Crédit Agricole et Société Générale sous vigilance
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2017
Les pesticides une nouvelle fois mis en cause dans la maladie de Parkinson
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2017
VIDEO - L’abbaye Notre-Dame-des-Neiges s’oppose à un projet d’éoliennes en Lozère
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2017
Une initiative citoyenne européenne contre le glyphosate
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2017
Hulot et Travert veulent revoir l’autorisation du sulfoxaflor, pesticide tueur d’abeilles
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2017
Les associations demandent de revenir sur l’autorisation du sulfoxaflor, nouveau pesticide « tueur d’abeilles »
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2017
La justice donne raison à Greenpeace contre une grande firme forestière canadienne
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2017
La pollution a tué 9 millions de personnes dans le monde en 2015 selon un rapport
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2017
Diminution terrible et inquiétante de la population des insectes
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2017
Les fast food ne trient pas leurs déchets
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2017
La justice annule un arrêté qui autorisait le tir de six loups
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2017
L’eau du robinet est de plus en plus polluée
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2017
Incident à la centrale de Golfech : EDF cité à comparaître
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2017
L’alimentation des animaux requiert moins de protéines qu’on le pensait
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2017
Des circuits de refroidissement de 29 réacteurs atteints par une corrosion importante
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
23 octobre 2017
CARTE EXCLUSIVE - Un tiers du parc nucléaire français en panne ou à l’arrêt
Info
23 octobre 2017
Cinq questions, cinq réponses, pour comprendre les zones humides
Info
21 octobre 2017
En ce doux automne, les châtaignes boguent et la vannerie est bucolique
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés