Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Libertés

La ministre du Travail, Mme Pénicaud, valide le licenciement d’un syndicaliste

Mardi 20 mars, la ministre du travail Muriel Pénicaud a décidé d’autoriser le licenciement de Gaël Quirante, secrétaire départemental de Sud-Poste dans les Hauts-de-Seine.

C’était la quatrième fois que La Poste demandait son licenciement depuis mars 2007. L’inspection du travail, saisie pour vérifier si les licenciements de représentants du personnel sont justifiés, a refusé cette procédure à quatre reprises. D’après l’Inspection du travail, les faits reprochés à M. Quirante ne sont pas assez graves pour le licencier ; il serait donc visé en raison de ses activités syndicales.

Les ministres du Travail précédents avaient confirmé ce refus de licenciement. Mme Pénicaud vient donc de changer de position, et ce malgré un nouveau rapport issu de ses services qui recommandait de refuser une fois de plus le licenciement.

Ce lundi 26 mars au matin, le responsable syndical participait à une assemblée générale qui réunissait plus d’une centaine de postiers devant le siège de La Poste des Hauts-de-Seine, à Nanterre. Reporterre avait interviewé Gaël Quirante l’an dernier.

-  Source  : Mediapart.

-  Photo : Gaël Quirante (Michel Soudais, Politis)

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende