Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Luttes

La Mède : la raffinerie Total bloquée par Greenpeace

Vers 6 heures du matin, mardi 29 octobre 2019, une cinquantaine de militants de Greenpeace ont bloqué l’entrée de la raffinerie Total de La Mède dans les Bouches-du-Rhône, près de Marseille. Les activistes se sont attachés à des « arm locks », des tubes métalliques qui rendent laborieux le déblocage par la police.

Deux containers oranges ont également été arrimés au sol avec à l’intérieur des vivres. Une banderole « déforestation made in France » a été déployée. A 10h30 du matin, la situation était toujours calme. Les militants pensaient que la police allait mettre du temps à les déloger compte tenu de leur installation.

Greenpeace dénonce la production de carburant à base d’huile de palme qui induit « une déforestation massive » en Asie du Sud-Est. Selon l’ONG, la raffinerie de la Mède importe chaque année 550.000 tonnes d’huile de palme. Ce qui correspond à 64% de la consommation française.

« En Indonésie l’équivalent d’un terrain de football de forêt disparaît toutes les 25 secondes pour produire notamment de l’huile de palme, c’est un désastre, rappelle Greenpeace. La France en est en partie responsable » .

Emmanuel Macron a aussi autorisé Total à importer jusque 650.000 tonnes d’huile de palme par an, soit une hausse de 60% de l’huile de palme consommée en France.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende