Journal indépendant, en accès libre, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Alimentation

Lait contaminé par des salmonelles : Lactalis savait... et n’a rien dit

Lactalis s’est bien gardé d’ébruiter l’affaire. Comme l’y autorise la loi, le numéro 1 mondial des produits laitiers n’a pas fait savoir qu’au mois d’août, puis de novembre 2017, elle avait repéré « des salmonelles sur du matériel de nettoyage et sur les carrelages » de son site de Craon, en Mayenne, rapporte Le Canard Enchaîné mercredi 3 janvier. C’est la même usine d’où sont issus les lots de laits infantiles dont le rappel a été ordonné par les pouvoirs publics début décembre... pour cause de contamination aux salmonelles.

L’hebdomadaire satirique révèle aussi que l’inspection sanitaire du ministère de l’Agriculture est passée à côté de la contamination de l’usine, lors d’une visite de routine en septembre dernier. Interrogé par Le Canard Enchaîné, un expert en sécurité sanitaire des aliments s’en étonne : « Comment les contrôleurs s’y sont-ils pris pour ne détecter en septembre aucune salmonelle, alors que l’on sait aujourd’hui, après enquête, que l’usine était infectée depuis février, au moins ? »

Il faudra attendre la mobilisation du ministère de la Santé, alerté par le nombre inhabituel de salmonelloses chez des nourrissons ayant consommé du lait Lactalis, pour que le groupe d’enquête nationale des Fraudes découvre le pot-aux-roses début décembre. Sur place, les enquêteurs notent qu’une colonne de séchage, où le lait liquide est transformé en poudre, « est plombée par les salmonelles ». D’où la demande immédiate de rappel de plusieurs lots Lactalis.

Fait inquiétant, l’usine n’a été que partiellement fermée. « La fabrication des laits pour nourrissons est bloquée. Mais... pas celle des boîtes de céréales », relève l’hebdomadaire. Alors même que certains lots de céréales infantiles sont concernés par les rappels.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende