Le 40e portrait d’Emmanuel Macron « réquisitionné », à Paris

Durée de lecture : 1 minute

24 mai 2019 / par Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)



Ce vendredi 24 mai, 135 activistes du climat se sont introduits dans la mairie du 19e arrondissement de Paris. Ils ont investi les escaliers menant à l’étage de l’édifice à midi et demi et se sont époumonés à chanter « Demain matin, petit Macron, tu trouveras dans tes poumons, la pollution que tu nous a laissé, petit Macron on est venus te décrocher. »

Pendant ce temps, d’autres activistes sont allés décrocher le portrait présidentiel. Après quelques minutes à chercher un tournevis, ils ont décroché et réquisitionné leur 40e portrait de Macron depuis le mois de février 2019. Celui-ci était situé à l’entrée de la mairie. « Le mur vide symbolise le vide de la politique écologique d’Emmanuel Macron », a expliqué Sixtine, porte-parole de l’action. « Ils défendent des symboles, nous défendons la vie », a clamé Solène, 19 ans. Les activistes étaient pour la plupart des jeunes en grève pour le climat. Ils se sont dispersés gaiement au parc des Buttes-Chaumont avant de se diriger vers Opéra et la marche pour le climat, où le portrait réquisitionné s’est promené dans le cortège composé de milliers d’étudiants, de lycéens et de collégiens.

À Paris, vendredi 24 mai, devant la mairie du 19<sup class="typo_exposants">e</sup> arrondissement.

D’autres actions ont eu lieu à Lyon ce vendredi matin. Hier, jeudi 23 mai, des personnalités ont lancé un appel à décrocher 125 portraits, soit le nombre de jours qu’il a fallu à la France en 2019 pour dépasser son empreinte écologique.

Mardi 28 mai, le premier procès des « décrocheurs de portraits » se tiendra à Bourg-en-Bresse (Ain).

  • Source : Alexandre-Reza Kokabi pour Reporterre




Lire aussi : Face à l’irresponsabilité de M. Macron, décrochons ses portraits


18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Biodiversité : aucun des 20 « objectifs d’Aïchi » n’a été atteint en 10 ans
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
L’accord de libre-échange UE-Mercosur « va accroître des dynamiques mortifères »
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
La fumée des feux américains va jusqu’en Europe
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Luttes
18 septembre 2020
Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine
Reportage
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Luttes



Du même auteur       Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)