Le Conseil national de protection de la nature considérablement affaibli par un projet de décret du gouvernement

Durée de lecture : 2 minutes

7 mai 2019

Un décret qui était en consultation jusqu’à hier lundi 6 mai pourrait considérablement affaiblir les pouvoirs du Conseil national de protection de la nature (CNPN), vénérable instance chargée de la protection des espèces menacées.

L’information a été révélée par Médiapart le dimanche 5 mai au soir, via un article et une tribune de membres du CNPN.

Le CNPN donne des avis consultatifs - mais très détaillées et très utiles en cas de procédure juridique - concernant les dérogations à la protection d’espèces protégées. Par exemple si une nouvelle autoroute risque de détruire l’habitat d’une plante, d’un insecte ou un rongeur protégé. Mais ce projet de décret voudrait réduire la consultation du CNPN à peau de chagrin, seulement dans les cas où quelques espèces menacées d’extinction sont concernées. Selon l’enquête de Médiapart, le CNPN perdrait environ 80% des dossiers qu’ils traite actuellement. Ils seraient transférés à des instances régionales, bien plus perméables aux pressions des préfets et collectivités locales.

Par ailleurs, Actu Environnement signale que le même décret voudrait supprimer d’autres consultations, comme celles des Agences régionales de santé ou de l’Institut national de l’origine et de la qualité, de l’Office national des forêts lors des projets de défrichement, ou encore de différents organismes quand un projet relève de la loi sur l’eau.

Selon le ministère de la Transition écologique, cité par Actu Environnement, « les consultations systématiques quelle que soit la nature du projet conduisent, au retour d’expérience, à engorger les services instructeurs et les organismes consultés ».




1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Les dépenses françaises pour la bombe atomique pourraient financer 100.000 lits de soins intensifs
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En pleine crise du Covid-19, les entreprises se préparent à verser des dividendes record
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Nature Politique
1er avril 2020
Confinés à quai, les marins ne vont plus au grand large
Reportage
1er avril 2020
Partout en France, les « manifs de confinement » prennent de l’ampleur
Alternatives
31 mars 2020
Au Québec, la crise du coronavirus pourrait ouvrir « le grand chantier de l’autosuffisance » alimentaire
Info


Sur les mêmes thèmes       Nature Politique