Le Défenseur des droits saisi de plaintes sur les violences policières

14 septembre 2016

Gazages, coups de matraques « gratuits », insultes : un collectif a adressé en juillet au Défenseur des droits 68 réclamations contre des violences policières lors des manifestations contre la loi travail, à Paris et dans le reste de la France.

« Alors que l’état d’urgence reste en vigueur, notre collectif, et bien d’autres, entend visibiliser une situation extrêmement répressive qui est en train de se normaliser », annonce mercredi 14 septembre dans un communiqué le Collectif Stop Violences Policières, à la veille d’une nouvelle mobilisation dans la rue. Ce collectif émane du groupe Defcol (Défense collective) qui s’est constitué lors du mouvement pour aider les manifestants arrêtés.

« Il y a eu des sanctions (...) très significatives », a répondu le ministre de l’Intérieur mercredi sur France Inter. « A chaque fois qu’il y a des policiers dont les agissements ne sont pas conformes à ce que sont les principes de droit et l’usage proportionné de la force, il y a systématiquement des sanctions ».

Interrogé sur le nombre précis de policiers sanctionnés, Bernard Cazeneuve a déclaré qu’il communiquerait un chiffre « dans les heures qui viennent ».

Si certains cas ont donné lieu à des plaintes devant l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la « police des polices », le collectif déplore dans son communiqué des cas d’« intimidations de manifestants blessés », « dont la bonne foi était mise en doute par des agents » de police.

Interrogé par l’AFP, le Défenseur des droits a confirmé avoir reçu les réclamations en juillet et a indiqué que l’instruction des cas a commencé.

- Source : TV5

- Télécharger le communiqué du Collectif :

- Voir aussi : Des documentaristes lancent un appel à témoignage sur les violences policières




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Pour « un dialogue ferme, mais apaisé » entre la police et la société civile


Documents disponibles

  Sans titre

19 avril 2018
Françoise Verchère, opposante historique au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, jette l’éponge
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
Zad de Notre-Dame-des-Landes : des centaines de grenades déposées devant la préfecture à Nantes
Lire sur reporterre.net
19 avril 2018
VIDEO - Au Parlement européen, le député Philippe Lamberts a vertement critiqué M. Macron
Lire sur reporterre.net
18 avril 2018
Sciences-Po Paris est occupé par ses étudiants
Lire sur reporterre.net
17 avril 2018
Zad de Notre-Dame-des-Landes : une délégation de la Zad va rencontrer la préfète mercredi après-midi
Lire sur reporterre.net
13 avril 2018
Les animaux sauvages les plus populaires sont parmi les plus menacés
Lire sur reporterre.net
13 avril 2018
Sorbonne évacuée jeudi soir, mais pas Tolbiac
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
À la Sorbonne​, une AG​ des étudiants perturbée par la police
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
En Lozère, les usagers manifestent pour défendre les petites lignes ferroviaires
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
Audience en référé à Nantes contre l’expulsion des Cent Noms
Lire sur reporterre.net
12 avril 2018
Relaxe pour Coupat et Lévy, du « groupe de Tarnac »
Lire sur reporterre.net
10 avril 2018
Nouveau problème pour l’EPR de Flamanville
Lire sur reporterre.net
10 avril 2018
Deux militants de Bure condamnés à quatre mois de sursis et 3.000 euros d’amende
Lire sur reporterre.net
9 avril 2018
Expulsion en cours de l’université de Nanterre
Lire sur reporterre.net
7 avril 2018
Sur la Zad, une tour de bois est édifiée au Lama fâché
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
18 avril 2018
Notre-Dame-des-Landes, quand la réalité rejoint la fiction de « Résilience »
Chronique
18 avril 2018
La SNCF se sert de la grève pour supprimer les « petites lignes »
Enquête
11 avril 2018
Journée tendue à l’université de Tolbiac
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés