Le Défenseur des droits saisi de plaintes sur les violences policières

14 septembre 2016



Gazages, coups de matraques « gratuits », insultes : un collectif a adressé en juillet au Défenseur des droits 68 réclamations contre des violences policières lors des manifestations contre la loi travail, à Paris et dans le reste de la France.

« Alors que l’état d’urgence reste en vigueur, notre collectif, et bien d’autres, entend visibiliser une situation extrêmement répressive qui est en train de se normaliser », annonce mercredi 14 septembre dans un communiqué le Collectif Stop Violences Policières, à la veille d’une nouvelle mobilisation dans la rue. Ce collectif émane du groupe Defcol (Défense collective) qui s’est constitué lors du mouvement pour aider les manifestants arrêtés.

« Il y a eu des sanctions (...) très significatives », a répondu le ministre de l’Intérieur mercredi sur France Inter. « A chaque fois qu’il y a des policiers dont les agissements ne sont pas conformes à ce que sont les principes de droit et l’usage proportionné de la force, il y a systématiquement des sanctions ».

Interrogé sur le nombre précis de policiers sanctionnés, Bernard Cazeneuve a déclaré qu’il communiquerait un chiffre « dans les heures qui viennent ».

Si certains cas ont donné lieu à des plaintes devant l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la « police des polices », le collectif déplore dans son communiqué des cas d’« intimidations de manifestants blessés », « dont la bonne foi était mise en doute par des agents » de police.

Interrogé par l’AFP, le Défenseur des droits a confirmé avoir reçu les réclamations en juillet et a indiqué que l’instruction des cas a commencé.

- Source : TV5

- Télécharger le communiqué du Collectif :

- Voir aussi : Des documentaristes lancent un appel à témoignage sur les violences policières




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Pour « un dialogue ferme, mais apaisé » entre la police et la société civile


Documents disponibles

  Sans titre

26 avril 2017
Le Parlement européen va étudier un texte favorisant la surpêche
Lire sur reporterre.net
26 avril 2017
Des eurodéputés demandent l’interdiction de la fusion Monsanto/Bayer
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des manchots
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
4 ans après le drame du Rana Plaza, peu d’amélioration pour les travailleurs au Bangladesh
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Le G 20, le FMI et la Banque mondiale renoncent à parler du climat
Lire sur reporterre.net
25 avril 2017
Moteurs diesel truqués : une information judiciaire ouverte à l’encontre de PSA
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Le photographe Nnoman Cadoret a été brutalisé par des policiers en civil et sans brassard
Lire sur reporterre.net
24 avril 2017
Les aires protégées africaines abritent beaucoup moins d’éléphants qu’on le pensait
Lire sur reporterre.net
21 avril 2017
Un seul candidat, Philippe Poutou, est partisan de l’abandon de la bombe atomique
Lire sur reporterre.net
21 avril 2017
Le plastique s’accumule en Arctique
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Pas d’inquiétude pour l’instant sur le niveau des nappes phréatiques
Lire sur reporterre.net
20 avril 2017
Les perturbateurs endocriniens contaminent aussi les enfants
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Des associations attaquent l’arrêté autorisant l’abattage des loups
Lire sur reporterre.net
19 avril 2017
Le tribunal contre Monsanto juge la firme coupable d’écocide
Lire sur reporterre.net
15 avril 2017
En Bourgogne, des faucheurs volontaires « neutralisent » un champ de colza en mutagenèse
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
25 avril 2017
A Toulouse, l’opposition au centre commercial Val Tolosa ne désarme pas
Enquête
23 mars 2017
Des villages du Gard démontrent que l’accueil des réfugiés est possible et vitalisant
Alternative
22 avril 2017
Les chercheurs défendent dans la rue la liberté de la science
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés