Le budget 2020 manque le « virage écologique » promis par Macron

Durée de lecture : 2 minutes

27 septembre 2019



Le gouvernement a présenté ce vendredi 27 septembre son projet de loi de finances pour 2020, annoncé comme celui du virage écologique. « On s’attendrait à la présentation d’un budget compatible avec les accords de Paris sur le climat, les objectifs de développement durable et les enjeux environnementaux, incluant des objectifs de cohésion sociale, a déclaré France Nature Environnement dans un communiqué. Pourtant, ce budget manque pour le moins d’ambition de ce point de vue. »

Lors de la présentation du projet de loi de finances, ce vendredi, Bercy a pourtant publié un « livret de la transition écologique », qui recense toutes les mesures en faveur de l’environnement contenues dans ce texte. Un exercice inédit, selon les Échos, qui détaille les principales nouveautés :

  • les crédits de la mission « écologie, développement et mobilité durables » vont grimper l’an prochain de 800 millions d’euros par rapport à cette année. Les moyens mis à la disposition de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF, chargée de coordonner les grands projets d’infrastructures) seront notamment augmentés de 500 millions d’euros.
  • l’instauration de la taxe de solidarité sur les billets d’avion portera la contribution des compagnies aériennes au budget à 230 millions d’euros en 2020.
  • le gouvernement a fait évoluer les critères d’éligibilité de la prime à la conversion automobile en excluant de ce dispositif les véhicules les plus polluants et les plus coûteux. Le bonus automobile sera porté à 6.000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique.
  • 6,3 milliards d’euros seront consacrés au soutien des énergies renouvelables, contre 7,3 milliards annoncés l’an dernier.
  • L’Office français de la biodiversité nouvellement créé sera doté de 41 millions d’euros.

Sur le fond, « les besoins d’investissement en matière de transition sont sous-dimensionnés dans le projet de budget 2020 », a affirmé FNE. Surtout, a précisé l’organisation environnementale, « la hausse annoncée de ce budget [selon Bercy, les crédits de l’Écologie devraient progresser de 640 millions d’euros] masque mal des suppressions de postes massives ». Comme Reporterre l’avait rapporté, le ministère de l’Écologie devrait ainsi perdre 1,8 % d’effectifs (− 1.769 postes) en 2020 et 5 % (− 4.961 postes) d’ici trois ans.

Pourtant, la transition écologique a besoin de ces services dans les territoires pour devenir réalité, accompagner collectivités et entreprises dans la transition. Comment le nouvel Office français pour la biodiversité nouvellement créé pourra-t-il remplir son rôle crucial pour la protection de la biodiversité avec moins d’effectifs ? Comment éviter de nouveaux accidents industriels comme AZF sans personnel pour inspecter les installations industrielles ? L’accident survenu hier dans une usine à haut risque à Rouen nous montre notre vulnérabilité et le besoin de personnel pour contrôler le respect des règles et assurer notre sécurité. » FNE






2 mars 2021
Les émissions du CAC40 conduisent à un réchauffement climatique de 3,5 °C, selon Oxfam France
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
L’Autorité environnementale étrille des mesures de la loi Asap
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Mouvement climat : appel à contribution pour une enquête sociologique
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les hommes dominent encore la recherche sur l’écologie
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Manifestation devant l’Assemblée nationale pour défendre les forêts
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Après le sévère jugement de la Convention, le gouvernement défend sa loi Climat
Lire sur reporterre.net
28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
2 mars 2021
Avec Starlink, Elon Musk innove dans la pollution
Enquête
3 mars 2021
La première Zad suisse veut faire plier l’industrie du ciment
Reportage
3 mars 2021
Starlink vise la conquête marchande de l’espace
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Politique