Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Libertés

Le congrès US abolit la protection des données des internautes

Le Congrès américain a abrogé durant la semaine du 27 mars les règles de confidentialité fédérales qui empêchaient les fournisseurs d’Internet d’utiliser ou de vendre l’historique de navigation Web haut débit des clients, sans leur consentement.

Cette règlementation, qui avait été adoptée quelques jours avant les élections de 2016 par la Commission fédérale des Communications (FCC) est l’une des nombreuses législations tardives de l’ère Obama, que les législateurs ont décidé de faire annuler par le président Trump, qui devrait signer l’abrogation dans les prochains jours.

Les grands « providers » comme FAI, Comcast ou Verizon ont été soutenus par presque tous les groupes républicains et conservateurs du Sénat, appuyés par Charles et David Koch.

Google et Facebook, qui craignaient que des règlements semblables à celui qui existait depuis 2016, puissent être introduits pour réduire leur propre capacité à récolter les données de leurs utilisateurs, ont eux aussi soutenu ce changement de réglementation.

Pour les défenseurs des consommateurs qui avaient milité pour les règles de la FCC et exhorté les internautes à s’unir pour peser contre l’effort du Parti républicain, l’abrogation rapide de cette protection par le Congrès est l’exemple de la puissance des grandes sociétés qui prime sur la protection des citoyens Américains ordinaires.

  • Compléments d’infos : Un Représentant, Mike Capuano, s’est rebellé le 28 mars, contre la loi qui lève les protections sur la vie privée. Voici un extrait de son discours :

L"original en anglais :

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire