Le gouvernement abandonne la grenade Gli F4 au profit d’une autre grenade elle aussi dangereuse

Durée de lecture : 3 minutes

27 janvier 2020



Dimanche 26 janvier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé le retrait d’une grenade de désencerclement explosive utilisée par les forces de l’ordre, la GLI F4, accusée d’avoir provoqué de nombreuses blessures parmi les manifestants.

Sur France 3, le ministre a déclaré : « Elles n’ont pas de couleur, elles n’ont pas un signalement spécifique et il est arrivé, il y a plusieurs mois, que des policiers soient obligés de les utiliser pour se désengager d’une menace et que des manifestants les prenant volontairement en main se blessent grièvement. C’est la raison pour laquelle je pense qu’il nous faut retirer les GLI-F4 ».

Cette grenade est une spécificité française. Selon le Défenseur des droits, « la France est le seul pays d’Europe à continuer d’employer des munitions explosives ». Cette grenade a plusieurs effets : elle produit une forte détonation, du souffle et des lacrymogènes. Sa dangerosité est liée aux explosifs qu’elle contient (26 grammes de TNT). En avril 2019, des avocats ont formé un recours au Conseil d’Etat pour demander le retrait de cette grenade.

Reporterre a consacré plusieurs articles sur le sujet et a rencontré des militants blessés par cette « arme de guerre ». En août 2017, à Bure lors d’une manifestation, Robin avait eu son pied déchiré par cette grenade offensive. Il en subit toujours les séquelles. Lors de l’évacuation des opposants à Notre-Dame-des-Landes, en 2018, les forces de l’ordre avait également largement usé de cette grenade. Un jeune étudiant avait perdu une main, et notre journaliste Marie Astier avait été blessée par des éclats. Selon le journaliste David Dufresne, au cours de la mobilisation des Gilets jaunes, la GLI F4 a blessé 33 personnes et arraché 5 mains.

Pour plusieurs collectifs mobilisés contre l’usage de cette grenade, le retrait annoncé dimanche 26 janvier par le gouvernement est en réalité « un coups médiatique ». Son remplacement avait, en fait, déjà été prévu par les autorités françaises : la grenade GM2L, à usage semblable mais sans explosif ni effet de souffle, devait progressivement venir équiper les forces de l’ordre à la place de la GLI-F4. La GM2L est tout de même classée comme arme de catégorie A2 et donc comme « matériel de guerre ».

• Complément d’information : Rapport d’Alsetex comparant GLI F4 et GM2L. En téléchargement :

Rapport Alsetex sur GLI F4 et GM2L- janvier 2018
  • Source : Reporterre
  • Photo : Taranis News





Documents disponibles

  Rapport Alsetex sur GLI F4 et GM2L- janvier 2018

21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Libertés