Le gouvernement abandonne la grenade Gli F4 au profit d’une autre grenade elle aussi dangereuse

Durée de lecture : 3 minutes

27 janvier 2020

Dimanche 26 janvier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé le retrait d’une grenade de désencerclement explosive utilisée par les forces de l’ordre, la GLI F4, accusée d’avoir provoqué de nombreuses blessures parmi les manifestants.

Sur France 3, le ministre a déclaré : « Elles n’ont pas de couleur, elles n’ont pas un signalement spécifique et il est arrivé, il y a plusieurs mois, que des policiers soient obligés de les utiliser pour se désengager d’une menace et que des manifestants les prenant volontairement en main se blessent grièvement. C’est la raison pour laquelle je pense qu’il nous faut retirer les GLI-F4 ».

Cette grenade est une spécificité française. Selon le Défenseur des droits, « la France est le seul pays d’Europe à continuer d’employer des munitions explosives ». Cette grenade a plusieurs effets : elle produit une forte détonation, du souffle et des lacrymogènes. Sa dangerosité est liée aux explosifs qu’elle contient (26 grammes de TNT). En avril 2019, des avocats ont formé un recours au Conseil d’Etat pour demander le retrait de cette grenade.

Reporterre a consacré plusieurs articles sur le sujet et a rencontré des militants blessés par cette « arme de guerre ». En août 2017, à Bure lors d’une manifestation, Robin avait eu son pied déchiré par cette grenade offensive. Il en subit toujours les séquelles. Lors de l’évacuation des opposants à Notre-Dame-des-Landes, en 2018, les forces de l’ordre avait également largement usé de cette grenade. Un jeune étudiant avait perdu une main, et notre journaliste Marie Astier avait été blessée par des éclats. Selon le journaliste David Dufresne, au cours de la mobilisation des Gilets jaunes, la GLI F4 a blessé 33 personnes et arraché 5 mains.

Pour plusieurs collectifs mobilisés contre l’usage de cette grenade, le retrait annoncé dimanche 26 janvier par le gouvernement est en réalité « un coups médiatique ». Son remplacement avait, en fait, déjà été prévu par les autorités françaises : la grenade GM2L, à usage semblable mais sans explosif ni effet de souffle, devait progressivement venir équiper les forces de l’ordre à la place de la GLI-F4. La GM2L est tout de même classée comme arme de catégorie A2 et donc comme « matériel de guerre ».

• Complément d’information : Rapport d’Alsetex comparant GLI F4 et GM2L. En téléchargement :

Rapport Alsetex sur GLI F4 et GM2L- janvier 2018
  • Source : Reporterre
  • Photo : Taranis News



Documents disponibles

  Rapport Alsetex sur GLI F4 et GM2L- janvier 2018

21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Les fongicides dans l’eau potable aggraveraient la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs du CNRS
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Le gouvernement veut que la chasse commence deux mois plus tôt
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
De nombreux pesticides ont été mesurés dans l’air
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Pour protéger le climat et la biodiversité, une autre politique forestière est nécessaire, assure un rapport
Lire sur reporterre.net
17 février 2020
Les associations écologistes dénoncent des « actions violentes » de la FNSEA
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
21 février 2020
Qu’est-ce que l’écologie du XXIe siècle ?
1 minute, 1 question
20 février 2020
Les travailleurs du soin, malades du néolibéralisme
Enquête
20 février 2020
L’écologie au pouvoir : bilan d’un mandat à Grenoble
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Libertés