Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4

Durée de lecture : 1 minute

19 avril 2019

Le Conseil d’État a été saisi d’un référé suspension et d’un recours en excès de pouvoir visant à obtenir l’interdiction des grenades GLI-F4. L’action est menée par les avocats aux barreaux de Paris et Rouen Arié Alimi, William Bourdon, Chloé Chalot, Raphaël Kempf et Aïnoha Pascual.

Ils défendent plusieurs victimes de ces grenades, blessées lors des manifestations des Gilets jaunes, telles que Gabriel, 21 ans, venu pacifiquement manifester en famille à Paris le 24 novembre dernier. Touché à la main droite, il en a partiellement perdu l’usage.

Au nom de ces victimes, les avocats avaient adressé le 14 décembre dernier un courrier au Premier Ministre demandant l’interdiction des grenades GLI-F4. Celui-ci étant resté sans réponse, les avocats ont donc lancé au nom de leurs clients la deuxième étape de la procédure, à savoir un recours devant le conseil d’État. Celui-ci a été déposé le week-end dernier.

Ces grenades, contenant à la fois du gaz lacrymogène et des substances explosives « sont qualifiées par le code de la sécurité intérieure comme des armes à feu appartenant au matériel de guerre », rappellent les avocats dans leur communiqué. « Le ministre de l’Intérieur a lui-même affirmé, le 5 juillet 2016, que la grenade GLI-F4 devait à l’avenir être remplacée par une autre munition ne contenant aucune matière explosive. Ce qui est une façon évidente d’acter leur très grande dangerosité », poursuivent-ils.

  • Source : Communiqué de presse des avocats
  • Photo : Des sacs remplis de grenades ramassées sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes en avril 2018. © Nicolas de la Casinière/Reporterre


Lire aussi : Des victimes de la grenade explosive GLI-F4 portent plainte


24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Les fongicides dans l’eau potable aggraveraient la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs du CNRS
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Le gouvernement veut que la chasse commence deux mois plus tôt
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
De nombreux pesticides ont été mesurés dans l’air
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
22 février 2020
Déméter, la cellule de la gendarmerie qui surveille les opposants à l’agriculture productiviste
Enquête
24 février 2020
VIDÉO - Se passer des pesticides chimiques, grâce aux « préparations naturelles peu préoccupantes »
Alternative
22 février 2020
Le changement climatique fragilise de plus en plus les infrastructures de transport
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Libertés