Le gouvernement ne veut pas interdire le dioxyde de titane, pourtant proscrit par les députés

Durée de lecture : 1 minute

10 janvier 2019



Mardi 8 janvier, dans une interview accordée à l’émission « C à vous », le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire a annoncé qu’il ne comptait pas signer l’arrêté d’interdiction du dioxyde de titane, comme l’y enjoint pourtant la loi Alimentation, adoptée en novembre 2018.

Le dioxyde de titane est une nanoparticule utilisée comme additif alimentaire, sous le nom d’E171. D’après les études scientifiques, il aurait un effet non seulement délétère pour le système immunitaire, mais aussi cancérogène. C’est pourquoi les parlementaires l’avaient interdit lors des débats sur la loi Alimentation.

Fondant son refus sur l’absence de preuves définitives quant aux effets sanitaires du dioxyde de titane, le ministre de l’Économie entend lancer une nouvelle expertise et invite les industriels à « s’abstenir » d’utiliser la substance.

Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « cette façon de remettre à après-demain ce que la France aurait dû adopter avant-hier est insupportable et engage la responsabilité pénale dudit ministre ; elle apporte la preuve définitive de la duplicité du gouvernement qui plaide pour une interdiction du dioxyde de titane en 2018 par la voix de Brune Poirson tout en rejetant le principe d’une interdiction en 2019 par la voix du ministre de l’Economie. »

Pour Générations futures ce renoncement est « inadmissible et incompréhensible ». « Les preuves scientifiques montrant des effets inquiétants sont déjà là, a indiqué le directeur de l’ONG, François Veillerette, dans un communiqué. En cas de doute, quoi qu’il en soit, c’est le principe de précaution qui doit s’appliquer. »

- Source : Agir pour l’environnement et Générations futures.





Lire aussi : Des nanoparticules auraient causé la mort de dizaines de vaches dans le Haut-Rhin


30 septembre 2020
Plus de cent chefs d’États attendus à l’ONU pour parler de biodiversité
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Alimentation