Le gouvernement ne veut pas interdire le dioxyde de titane, pourtant proscrit par les députés

Durée de lecture : 1 minute

10 janvier 2019



Mardi 8 janvier, dans une interview accordée à l’émission « C à vous », le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire a annoncé qu’il ne comptait pas signer l’arrêté d’interdiction du dioxyde de titane, comme l’y enjoint pourtant la loi Alimentation, adoptée en novembre 2018.

Le dioxyde de titane est une nanoparticule utilisée comme additif alimentaire, sous le nom d’E171. D’après les études scientifiques, il aurait un effet non seulement délétère pour le système immunitaire, mais aussi cancérogène. C’est pourquoi les parlementaires l’avaient interdit lors des débats sur la loi Alimentation.

Fondant son refus sur l’absence de preuves définitives quant aux effets sanitaires du dioxyde de titane, le ministre de l’Économie entend lancer une nouvelle expertise et invite les industriels à « s’abstenir » d’utiliser la substance.

Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « cette façon de remettre à après-demain ce que la France aurait dû adopter avant-hier est insupportable et engage la responsabilité pénale dudit ministre ; elle apporte la preuve définitive de la duplicité du gouvernement qui plaide pour une interdiction du dioxyde de titane en 2018 par la voix de Brune Poirson tout en rejetant le principe d’une interdiction en 2019 par la voix du ministre de l’Economie. »

Pour Générations futures ce renoncement est « inadmissible et incompréhensible ». « Les preuves scientifiques montrant des effets inquiétants sont déjà là, a indiqué le directeur de l’ONG, François Veillerette, dans un communiqué. En cas de doute, quoi qu’il en soit, c’est le principe de précaution qui doit s’appliquer. »

- Source : Agir pour l’environnement et Générations futures.





Lire aussi : Des nanoparticules auraient causé la mort de dizaines de vaches dans le Haut-Rhin


23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Le tribunal ordonne l’expulsion de la Zad de Gonesse
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Plan cancer : la santé environnementale marginalisée
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Selon l’OMS, les élevages de visons en Europe représentent un « risque élevé » de propagation du Covid-19
Lire sur reporterre.net
icon-bullhorn*****Sur le vif 18 février 2021
Des résultats positifs en trompe-l’œil pour EDF
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Au Groenland, les débats autour d’une mine d’uranium font tomber le gouvernement
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Un recours déposé contre les travaux d’extension du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
À Bagnolet, la bergerie craint encore pour son avenir
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
FNE saisit la justice pour forcer le gouvernement à protéger les dauphins victimes de la pêche
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
Projet de loi Climat : l’examen à l’Assemblée nationale en passe d’être bâclé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

23 février 2021
Le projet de loi Climat, trop timide pour les experts du Haut Conseil
Info
20 février 2021
Livre papier ou liseuse électronique, qui est le plus écolo ?
Enquêtes
22 février 2021
Contre l’étalement urbain, l’Allemagne commence à interdire les pavillons neufs
Reportages


Dans les mêmes dossiers       Alimentation