Le militant Txetx Etcheverry poursuivi pour une prise de parole anti-nucléaire

10 mai 2016



Le militant du mouvement altermondialiste basque Bizi ! Txetx Etcheverry a été entendu par la police mardi 10 mai à 10 h au commissariat de Bayonne (Pyrénées-Atlantique). Il y a appris que la procureur de la République, Marie Hirigoyen, a ouvert le 22 mars une procédure à son encontre pour « organisation d’une manifestation sur la voie publique sans déclaration et entrave à la circulation des véhicules sur une voie publique le 20 juillet 2015 à Fessenheim [Haut-Rhin] ».

Cette manifestation était en réalité une prise de parole contre le nucléaire et pour la transition énergétique réalisée devant la centrale de Fessenheim, à l’occasion du passage du tour Alternatiba. « Ma déclaration s’est faite sur un trottoir et nous avons fait 200 déclarations de ce même type qui n’ont pas posé problème. L’occupation de la voie publique était doublement déclarée, puisque nous avions déclaré chaque étape au niveau préfectoral en plus d’une déclaration globale du tour », a précisé à Reporterre Textx Etcheverry.

« Cette procédure ne tient pas la route. Pourquoi avoir ouvert cette procédure huit mois après les faits ? Pourquoi à Bayonne ? Je pense qu’ils n’ont aucun moyen d’aller jusqu’au procès et encore moins de le gagner, a poursuivi le militant. Mais cette procédure est tellement étonnante que je ne peux rien préjuger ».

M. Etcheverry a refusé que les policiers prennent sa photo anthropométrique et ses empreintes et a finalement été relâché. Contactés, l’hôtel de police et le tribunal de grande instance de Bayonne n’ont pas donné suite à nos appels.

Avant l’audition, un rassemblement d’une soixantaine de personnes a été organisé devant l’hôtel de police. Txetx Etcheverry a pris la parole pour rappeler les faits et réclamer la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim - dont le décret d’abrogation d’autorisation d’exploiter doit être signé en cette année 2016, a promis François Hollande lors de la dernière conférence environnementale. Mais aussi, précise-t-il à Reporterre, « la fermeture de la centrale de Garona, en Espagne, encore plus vieille que Fessenheim puisqu’elle est entrée en fonctionnement en 1971, a déclaré le militant. C’est le même modèle de réacteur que celui qui a pété à Fukushima. Il a été arrêté suite à plusieurs incidents mais l’entreprise propriétaire, Nuceonor, demande sa réouverture jusqu’en 2031 - pour une durée de vie de 60 ans ! » Une manifestation pour la fermeture de cette centrale est prévue samedi 11 juin à Gasteiz, dans le Pays basque espagnol.

- Source : Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : État d’urgence : un rappel à la loi pour avoir distribué des tracts contre le nucléaire


20 septembre 2017
Perquisition par les gendarmes en cours à Bure
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Le gouvernement refuse d’empêcher l’exploration minière en Bretagne
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Anomalies du Creusot : l’ASN demande à EDF d’étendre ses vérifications
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2017
Le parti de Macron est « le parti de la régression », selon Attac
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2017
Les eurodéputés ne veulent pas importer un soja OGM tolérant aux herbicides
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2017
Hulot annonce quatre mesures pour le climat
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
La justice absout les délinquants de l’amiante
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
Pertubateurs endocriniens : l’effet coktail peut rendre les molécules 10 à 1000 fois plus puissantes
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2017
Les entreprises dépensent moins pour la protection de l’environnement
Lire sur reporterre.net
14 septembre 2017
L’empreinte environnementale des smartphones s’alourdit
Lire sur reporterre.net
14 septembre 2017
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire placée sous « surveillance renforcée »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2017
Vivre en Chine coûte trois ans et demi d’espérance de vie
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2017
Cédric Herrou, de l’association Roya citoyenne, à nouveau en garde à vue
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2017
Jean-Pierre Simon, paysan opposé au projet Cigéo, a été jugé et connaîtra le verdict le 24 octobre
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2017
Emmanuel Macron veut abaisser les normes environnementales sur la construction
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alternatiba Nucléaire

18 septembre 2017
L’ivoire de mammouth ne sauvera pas les éléphants
Enquête
18 septembre 2017
La permaculture est une voie d’avenir pour les pays du Sud
Tribune
19 septembre 2017
Pour Bruno Latour, « le monde est peuplé de fous » et« il n’y aura pas de sortie du tunnel »
À découvrir


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Alternatiba Nucléaire