Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Libertés

Le procès de Keziah Nuissier, militant antichlordécone, a été renvoyé à mars 2021

Prévu lundi 9 novembre 2020 à Fort-de-France, en Martinique, le procès de Kéziah Nuissier a été renvoyé au 17 mars 2021 à la demande de ses avocats et du procureur de la République.

Le 16 juillet dernier, comme l’a montré Reporterre, ce militant antichlordécone avait été roué de coups de matraque et injurié à Fort-de-France, en Martinique, par des gendarmes mobiles et un policier. C’est pourtant lui qui comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France pour des faits « de violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique ». Son « tort » ? Avoir cherché à protéger sa mère, frappée par un militaire au cours d’une manifestation contre la répression du mouvement antichlordécone.

Malgré le refus de la partie civile qui s’y opposait fermement, le procès de Keziah Nuissier a été renvoyé au 17 mars 2021 à 9 heures. Le tribunal a également levé le contrôle judiciaire dont faisait l’objet le jeune homme.

Dès le début de l’audience, qui se tenait au tribunal de grande instance de Fort-de-France, ses nouveaux avocats, maître Eddy Arneton et le bâtonnier Raphaël Constant, ont formulé une demande de renvoi. « Juger ce dossier à la hâte n’est pas œuvre de justice. Il faut renvoyer ce dossier. Vous avez la possibilité de le faire », a déclaré à la barre Me Eddy Arneton. Après avoir dénoncé des actes de diffamation de la part des avocats de la défense, le procureur de la République Renaud Gaudeul a à son tour demandé le renvoi du procès.

À l’extérieur du tribunal, plusieurs dizaines de militants se sont réunis en soutien au militant antichlordécone, au son des tambours et des conques de lambi. À sa sortie du tribunal, Keziah Nuissier s’est exprimé et a joué du tambour devant le Palais de justice.

  • Photo : Kéziah Nuissier, Madly Etilé, sa mère, et Me Eddy Arneton. © Benjamin Peraste/Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende