Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Politique

Le secrétaire d’État au numérique vante le modèle chinois en écologie

Dimanche 15 novembre 2020, le secrétaire d’État chargé du numérique, Cédric O, s’est enthousiasmé devant une vidéo de propagande chinoise où l’on voit une fusée décoller pour mettre en orbite un futur satellite 6 G.

Sur Twitter, le secrétaire d’État, qui est également le principal promoteur de la 5G en France et l’un grand des défenseurs d’Amazon, a partagé la vidéo. Il en a profité pour critiquer les écologistes comme David Belliard, présentés comme des décroissants. Il faut dire qu’au même moment, l’adjoint de la ville de Paris chargé de la transformation de l’espace public, des mobilités et des transports vantait des solutions low-tech pour des chantiers de BTP et diffusait un reportage de France 3 sur des vélo cargo.

La bataille idéologique autour de l’écologie fait rage, mais en vantant le modèle chinois, le gouvernement français choisit un drôle de modèle. Dans un article, fin 2019, Reporterre rappelait que la Chine est une menace pour le climat mondial et qu’elle semble encore très éloignée d’une hypothétique transition. Elle émet 28 % du CO2 mondial. Entre 1990 et 2017, elle a multiplié par 3,4 ses émissions de gaz à effet de serre. Sur place, la pollution de l’air est responsable de la mort prématurée d’un million de personnes par an. On compte des centaines de « villages cancer  » dans les provinces du Henan et de l’Anhui. 60 % des nappes phréatiques, 30 % des rivières, 19 % des terres agricoles en Chine sont si polluées qu’elles menacent la vie des habitants.

Interrogé alors par Reporterre, le chercheur Jean Michel Valantin disait :

C’est comme si la Chine subissait une attaque chimique permanente. Les morts liés à la pollution de l’air chaque année équivalent aux pertes militaires françaises durant la Première Guerre mondiale. Certains parlent même d’un hiver nucléaire provoqué par ces centaines de millions de tonnes de cendres de charbon rejetées dans l’atmosphère. Dans les zones agricoles, ces cendres adhèrent à la surface des serres, diminuent la lumière reçue par les plantes et bloquent leur croissance. »

  • Source : Reporterre

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende