Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Santé

Les électrosensibles doivent être pris en charge, déclare l’Anses

Il y a une « absence de preuve expérimentale solide permettant d’établir un lien de causalité entre l’exposition aux champs électromagnétiques et les symptômes décrits par les personnes se déclarant EHS » (électrohypersensible). Cependant, « la souffrance et les douleurs exprimées par les personnes se déclarant EHS correspondent à une réalité vécue les conduisant à adapter leur quotidien pour y faire face ».

Ce sont les deux principales conclusions du rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, rendu public ce matin, sur l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques. Ce rapport se base sur une synthèse de la littérature scientifique, ainsi que sur des auditions de médecins, chercheurs, associations et personnes concernées.

L’Anses, en conclusion, « recommande une prise en charge adaptée des personnes concernées ainsi que la poursuite des travaux de recherche ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire