Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Pollutions

Les énergies fossiles à l’origine du noircissement de la glace de l’Arctique

Le phénomène de la « glace noire » de l’Arctique, causé par la suie issue d’une combustion et qui a pour effet de la faire fondre encore plus rapidement, trouve son origine dans l’utilisation humaine des combustibles fossiles dans les pays du Nord et non pas par les feux de forêt.

De nouvelles recherches menées dans des endroits reculés de l’Arctique montrent que la plus grande partie de la suie, également appelée « carbone noir », provient de sources d’énergie fossiles telles que les centrales au charbon, les voitures, les camions et les usines. Les résultats pourraient aider les pays à commencer à contrôler ce polluant climatique.

« Certaines personnes pensent que ce sont les biocarburants et les feux de forêt, mais notre principale conclusion est que les carburants fossiles sont la principale source de carbone noir dans l’Arctique », a déclaré Patrik Winiger, de Vrije Universiteit Amsterdam, auteur principal d’une étude publiée le 15 février dans la revue Science Advances.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende