Les perturbateurs endocriniens sont suspectés d’altérer la fertilité

Durée de lecture : 1 minute

4 juillet 2018



Malformations génitales, pubertés précoces, problèmes de testicules, mauvaise qualité de sperme... Santé Publique France vient de faire le point et confirme ce que les médecins et les familles constatent de plus en plus : toutes ces pathologies sont en augmentation, et elle pourrait être liée aux perturbateurs endocriniens.

Dans les études de Santé Publique France publiées mardi 3 juillet, outre les malformations du pénis, c’est surtout l’augmentation de ce qu’on appelle les cryptorchidies qui étonne (autrement dit, la non descente des testicules). Leur nombre augmente chaque année, de plus de 2,5 % depuis 2002. Elles s’opèrent mais peuvent avoir une incidence, plus tard, sur la fertilité... Autre augmentation inquiétante, celle des cancers des testicules : plus 1,5 % par an. L’étude évoque aussi une baisse de la qualité du sperme : « Les deux études qu’on a publiées montrent une détérioration de la concentration spermatique des hommes en France de 32 % sur 17 ans », explique Joelle Le Moal, épidémiologiste à Santé Publique France.

Chez les filles, ce sont les pubertés précoces qui inquiètent : les seins et la pilosité avant 8 ans. On compte près de 1.200 cas par an chez les filles, soit 10 fois plus que chez les garçons.

Là encore, pas de lien formellement établi avec les perturbateurs endocriniens, mais des soupçons que d’autres études en cours pourraient confirmer dans les années à venir.





Lire aussi : L’Europe adopte une nouvelle définition des perturbateurs endocriniens


24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Santé
23 septembre 2020
Biodiversité : « Le déclin se poursuit » et la France ne fait (presque) rien
Info
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
24 septembre 2020
Qui s’inquiète de la crise climatique ? Pas (vraiment) les Européens
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Santé