Faire un don
45772 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
57 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Les rendez-vous festifs, écolos et militants du mois d’août

Durée de lecture : 7 minutes

28 juillet 2018 / Lorène Lavocat (Reporterre)

Le mois d’août n’est pas uniquement consacré au farniente : de nombreux et beaux rassemblements vont se dérouler. Reporterre vous présente sa sélection. De quoi passer de joyeux moments en œuvrant à des lendemains radieux.

Les Tours de France cyclistes et alternatifs

  • Tout le mois d’août, dans différents endroits de France, mais surtout dans l’Est.

Si vous vous trouvez dans l’Est de la France, rejoignez l’Alter-tour, le tour Alternatiba… ou les deux ! Avec l’Alter-tour, vous enfourcherez votre vélo pour aller à la rencontre des alternatives. Chaque jour, après une demi-journée de vélo, les participants seront accueillis dans « des lieux où l’on vit concrètement la transition écologique » : écolieux, fermes agroécologiques, ateliers vélos, Zad. Du côté d’Alternatiba, vous pourrez participer aux villages des alternatives prévus dans plusieurs villes et villages, aux formations à l’action non violente et aux vélorutions. 
Et, si vous vous trouvez dans le Sud, rejoignez donc le Carbure à vélo. Après deux voyages de Toulouse à Notre-Dame-des-Landes, un groupe de militants contre les grands projets inutiles et imposés reliera Toulouse à Bure du 4 au 15 août. Tout au long du parcours, des rencontres-étapes auront lieu avec les collectifs locaux antinucléaires ou en lutte contre des projets imposés. Un départ est également prévu à Rennes.
Plus d’infos : Alter-tour, Alternatiba, Carbure à vélo.

La grande marche antinucléaire

  • Du vendredi 27 juillet au lundi 27 août, de La Hague à Paris.

Si vous préférez la randonnée pédestre à la bicyclette, voici ce qu’il vous faut ! Portée par l’association Nucléaire en question, cette marche reliera quelques-uns des lieux nucléarisés de Normandie (La Hague, Flamanville, Caen). À chaque étape, des conférences-débats se tiendront, suivies d’un repas partagé et de temps musicaux.
Plus d’infos.

Les Utopies festivales

  • Du 3 au 5 août à Pisy (Yonne)


Pour sa quinzième édition, les Utopies festivales se placent sous le signe de l’énergie et de la danse. Au menu : flamenco, cumbia, valse, samba, biguine, tango. Voilà pour les pieds. Pour la tête, cette année ayant été marquée par d’importantes publications sur la forêt, le programme fait la part belle à la vie végétale.
Plus d’infos.

Le festival international pour la Paix

  • Du jeudi 2 au dimanche 5 août, à Besançon (Doubs)

Le Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) et son pendant allemand, le Mouvement de la jeunesse rurale catholique d’Allemagne (KLJB), organisent quatre jours de rencontres européennes mettant à l’honneur le milieu rural. 5.000 jeunes sont attendus à Besançon, autour d’ateliers, de tables rondes, de tournois sportifs et de concerts sur les questions de développement rural, de souveraineté alimentaire, d’écologie, d’accueil des personnes migrantes…
Plus d’infos.

Un été antinucléaire

  • Du lundi 6 au dimanche 12 août, à Narbonne (Hérault) et ailleurs

Organisé par des militants antinucléaires de divers pays, le camp international d’été antinucléaire a pour but « de permettre le réseautage international ainsi que le partage de savoirs et d’expériences en lien avec la question nucléaire ». Deux thèmes seront plus particulièrement abordés : l’usine Orano de Malvési, près de Narbonne, où est préparé l’uranium pour les réacteurs, ainsi que les risques liés aux transports de matières radioactives. Ateliers, partage des expériences, préparation de nouvelles campagnes et projets communs, mais également « échanges culturels et artistiques, siestes et petites fêtes ».
Du lundi 6 au jeudi 9 août, entre l’anniversaire du bombardement d’Hiroshima et celui de Nagasaki, un jeûne pour l’abolition des armes nucléaires se déroulera dans plusieurs villes de France : Paris, Montpellier, Dijon, Brest, Tours, Cherbourg… mais aussi ailleurs en Europe. Certains vont jeûner, pour interpeller l’opinion publique, mais vous pourrez aussi (simplement) participer aux actions de rue prévues, aux formations ou aux conférences et expositions mises en place. Ces actions se font depuis plus de 30 ans, mais cette édition 2018 est d’autant plus importante que le prix Nobel de la Paix 2017 a été décerné à la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires (Ican).
Plus d’infos : Le jeûne pour l’abolition des armes nucléaires ; Le camp international d’été antinucléaire

Le Rainbow Gathering en Pologne

  • Du 13 juillet au 11 août, près de Moszczaniec, en Pologne

Les « Rainbow Gathering » littéralement « rassemblements arc-en-ciel », sont « des rencontres en pleine nature, non commerciales, dans un esprit de partage et d’échanges, sans chef ni gourou ni leader, sans alcool ni drogue, et avec le consensus comme outil démocratique ». L’autogestion est de mise, les repas collectifs prennent la forme de cercles d’échanges et de paroles, et chacun peut proposer ou participer à un atelier, organiser un concert, flâner. Ils ont lieu chaque année des lieux différents, en France et ailleurs. Un camp familial et européen se tient actuellement en Pologne, et jusqu’au 11 août.
Plus d’infos (en anglais).

L’Université d’été solidaire et rebelle des mouvements sociaux

  • Du 22 au 26 août à Grenoble (Isère)

Organisée par plusieurs grandes ONG — 350.org, Attac, Amis de la Terre —, cette Université d’été sera un temps fort de rencontres et d’échanges entre les luttes (locales et nationales). Elle poursuit trois objectifs principaux : la formation (théorique et pratique) de militants ; la convergence des mouvements ; le partage d’expériences et la construction d’initiatives. Le tout sous forme de conférences, d’ateliers, et de moments festifs. À noter, les médias indépendants auront un espace dédié et Reporterre est partenaire.
Plus d’infos.

Le camp climat contre l’extraction gazière

  • Du 24 au 31 août à Groningen, aux Pays-Bas

L’association néerlandaise Code Rood organise un camp climat près de forages gaziers. Point d’orgue de cette semaine, une action de désobéissance civile de masse se tiendra le 28 août contre l’extraction gazière. La région subit en effet les nuisances quotidiennes liées à cette industrie : microtremblements de terre fragilisant les bâtiments, expropriations, pollutions. Depuis quelques années la lutte locale grandit, et le gouvernement doit annoncer en novembre s’il décide ou non la fin de l’extraction gazière aux Pays-Bas.
À NOTER : Reporterre y sera et vous le racontera fin août.
Plus d’infos.

La semaine intergalactique sur la Zad

  • Du 27 août au 2 septembre, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique)

Après plus de deux ans de chantiers réguliers, la semaine du 27 août au 2 septembre sera celle de l’inauguration de l’Ambazada, espace destiné entre autres à accueillir sur la Zad de Notre-dame-des-Landes « des luttes et des peuples insoumis du monde entier ». Il s’agira donc de pendre la crémaillère, à travers des ateliers, des échanges et de nouveaux chantiers. Parmi les questions abordées, celles de « l’ancrage dans la durée sans se laisser domestiquer », de « l’entre-soi ou de la porosité de nos mouvements », du « rapport de force plus ou moins frontal avec l’État » et de possibilités que des victoires se prolongent. Des invités du Wendland, en Allemagne, de Christiania, au Danemark, du quartier libre des Lentillères, en France, d’Errekaleor, au Pays basque ou encore d’Exarchia, en Grèce, sont notamment attendus.
Plus d’infos.

Un été en musique… écolo bien sûr !

  • Un peu partout en France.

Comme l’an dernier, Reporterre vous recommande quelques-uns des multiples festivals estivaux conciliant musique et écologie. Du 10 au 12 août dans la Loire, au lieu-dit Le Mazonric, se tiendra comme chaque année le festival du même nom, avec, entre autres, des ateliers de land art, des cours de yoga et des concerts. Du 17 au 19 août, dans la petite bourgade de Saint-Gobain (Aisne), Les Vers solidaires allieront musique, restauration 100 % bio et locale, toilettes sèches, le tout au profit de projets de solidarité. Le même week-end, si vous êtes plutôt dans le Maine-et-Loire, passez à l’écofestival L’Arbre qui marche, qui mêlera pour sa 8e année musiques du monde, pratiques artistiques et écologie… le tout sans alcool !
Plus d’infos : Les Vers solidaires ; L’arbre qui marche ; le festival Mazonric.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : Les rendez-vous de lutte et festifs de l’été

Source : Lorène Lavocat pour Reporterre

Photos :
. chapô : AlterTour.
. dirigeable : Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires (Ican).

THEMATIQUE    Culture et idées Luttes
12 décembre 2019
Le crime d’écocide, bientôt dans la loi ?
Info
12 décembre 2019
La bataille pour les retraites est une bataille écologique
Tribune
13 décembre 2019
Face au changement climatique, des jardiniers et maraîchers cultivent les semences paysannes
Alternative


Sur les mêmes thèmes       Culture et idées Luttes





Du même auteur       Lorène Lavocat (Reporterre)