Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente

Durée de lecture : 2 minutes

3 avril 2020



Le risque avait alerté jardiniers cultivant un potager, maraîchers et paysans : dans de nombreux départements français, la vente de plants de légumes ou plantes aromatiques avait été considérée comme non essentielle.

Mercredi 1er avril au soir, face aux protestations, la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher a donc annoncé devant le Sénat que les plants et semences à vocation alimentaire étaient désormais considérés comme de « première nécessité », pendant le confinement lié au coronavirus.

Le gouvernement autorise ainsi pépinières et jardineries à rouvrir, sous conditions strictes. Ils ne peuvent pas vendre de plants d’ornement. Mais des arbres fruitiers, ou des plants de légumes pour le potager sont autorisés. Les départements prennent peu à peu les arrêtés permettant la réouverture des points de vente. Le commerce est cependant limité, dans la plupart des départements, aux marchés autorisés, aux rayons de jardineries déjà ouvertes car fournissant matériel agricole et aliments pour animaux, aux dispositifs de retrait de commande ou de livraison à domicile, et à la vente directe sur le lien de production (éventuellement avec prise de rendez-vous).

Ces mesures sont prises alors que les fermes produisant ces plants entament leur plus forte période d’activité de l’année. La filière horticole attendait cette adaptation depuis plusieurs jours et s’en satisfait, même si les plantes d’ornement sont exclues du dispositif. Marianne Destain, ancienne présidente de la fédération régionale d’horticulture, précise : « En général pour les horticulteurs, les mois de mars, avril et mai représentent la moitié du chiffre d’affaires annuel. »

La professionnelle alerte aussi sur les denrées périssables que sont ces plants : « On ne peut pas stocker nos cultures de bégonias, d’œillets d’Inde, qui sont dans des petits pots. Et comme on n’a pas de vente, on commence malheureusement à jeter nos stocks. »






10 juillet 2020
Pollution de l’air : le Conseil d’État ordonne au gouvernement d’agir, sous astreinte de 10 millions d’euros par semestre
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Lubrizol poursuit sa réouverture progressive, au grand dam des associations et élus locaux
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
Budget : les députés ne prennent pas en compte les mesures de la Convention climat
Lire sur reporterre.net
10 juillet 2020
La justice condamne la construction illégale du barrage de Caussade
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Projet T4 de terminal à Roissy : 0/20, à revoir, selon l’Autorité environnementale
Lire sur reporterre.net
9 juillet 2020
Le projet de Center Parcs à Roybon est abandonné, grâce aux luttes
Lire sur reporterre.net
8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Coronavirus

THEMATIQUE    Agriculture
9 juillet 2020
L’étau du tout-numérique se resserre, luttons contre la 5G
Tribune
9 juin 2020
Malgré le Covid, la santé environnementale reste aux oubliettes
Enquête
9 juillet 2020
Briser l’omerta : des journalistes bretons s’unissent face aux pressions de l’agro-industrie
Info


Dans les mêmes dossiers       Coronavirus



Sur les mêmes thèmes       Agriculture