Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente

Durée de lecture : 2 minutes

3 avril 2020



Le risque avait alerté jardiniers cultivant un potager, maraîchers et paysans : dans de nombreux départements français, la vente de plants de légumes ou plantes aromatiques avait été considérée comme non essentielle.

Mercredi 1er avril au soir, face aux protestations, la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher a donc annoncé devant le Sénat que les plants et semences à vocation alimentaire étaient désormais considérés comme de « première nécessité », pendant le confinement lié au coronavirus.

Le gouvernement autorise ainsi pépinières et jardineries à rouvrir, sous conditions strictes. Ils ne peuvent pas vendre de plants d’ornement. Mais des arbres fruitiers, ou des plants de légumes pour le potager sont autorisés. Les départements prennent peu à peu les arrêtés permettant la réouverture des points de vente. Le commerce est cependant limité, dans la plupart des départements, aux marchés autorisés, aux rayons de jardineries déjà ouvertes car fournissant matériel agricole et aliments pour animaux, aux dispositifs de retrait de commande ou de livraison à domicile, et à la vente directe sur le lien de production (éventuellement avec prise de rendez-vous).

Ces mesures sont prises alors que les fermes produisant ces plants entament leur plus forte période d’activité de l’année. La filière horticole attendait cette adaptation depuis plusieurs jours et s’en satisfait, même si les plantes d’ornement sont exclues du dispositif. Marianne Destain, ancienne présidente de la fédération régionale d’horticulture, précise : « En général pour les horticulteurs, les mois de mars, avril et mai représentent la moitié du chiffre d’affaires annuel. »

La professionnelle alerte aussi sur les denrées périssables que sont ces plants : « On ne peut pas stocker nos cultures de bégonias, d’œillets d’Inde, qui sont dans des petits pots. Et comme on n’a pas de vente, on commence malheureusement à jeter nos stocks. »






24 novembre 2020
Masques distribués aux fonctionnaires : « il n’y a rien à cacher », rassure le gouvernement
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
À Paris, la police expulse un camp d’exilés et les pourchasse dans les rues
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Un recours devant le Conseil d’État demande l’accès à la nature pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Les éboueurs parisiens en grève illimitée
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2020
Aviation : 1 % de la population mondiale responsable de la moitié des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Covid-19

THEMATIQUE    Agriculture
24 novembre 2020
Avec le soutien de Macron, Amazon continue à tisser sa toile en France
Enquête
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Covid-19



Sur les mêmes thèmes       Agriculture