« Mettre fin à la surpêche, c’est agir pour le climat », alertent des scientifiques

Durée de lecture : 2 minutes

11 juin 2020



Ce jeudi 11 juin, plus de cinquante scientifiques ont signé une déclaration appelant la Commission européenne, le Parlement européen et les États membres de l’Union européenne (UE) à agir pour mettre fin à la surpêche « en tant que réponse urgente et nécessaire aux crises de la biodiversité et du climat ». Les scientifiques ont ainsi exhorté l’Union européenne à fixer des limites de pêche qui respectent les avis scientifiques.

« La surpêche consiste à retirer de l’eau davantage de poissons qu’il ne s’en génère. Pour être honnête, c’est assez stupide. Parce que les stocks diminuent, et que des petits stocks réduits ne peuvent supporter que de petites prises. Cela n’a donc aucun sens ; cela n’aide pas les pêcheurs, cela n’aide pas les poissons, cela n’aide personne. Tout cela a également un impact sur le climat. Des stocks de poissons trop petits ne peuvent pas remplir leur rôle dans l’écosystème. Si l’écosystème ne fonctionne pas correctement, il ne peut pas respirer correctement et ne peut pas absorber le CO2 de façon efficace », a déclaré Rainer Froese, du Geomar - centre Helmholtz pour la recherche océanique de Kiel, en Allemagne.

La déclaration, signée par des personnalités phares du monde des sciences marines, dont Didier Gascuel ou Daniel Pauly, et par la climatologue Valérie Masson-Delmotte, a été lancée par l’organisation Our Fish. La liste finale des signataires sera remise au commissaire européen chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, Virginijus Sinkevičius, et aux ministres des États membres de l’UE, après l’été et avant que les limites de pêche annuelles ne soient fixées pour 2021.

  • Source : communiqué d’Our fish.
  • Photo : maquereaux au marché de poisson, via Piqsels.




Lire aussi : Daniel Pauly, inlassable défenseur des océans


21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pêche

21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pêche