Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Luttes

Nouvelle victoire juridique pour les Jardins d’Aubervilliers

Lors de l'action de blocage du chantier le 2 février 2022.

La justice leur donne à nouveau raison. Jeudi 10 février, la Cour administrative d’appel de Paris a invalidé le plan local d’urbanisme (PLU) qui a permis la destruction des Jardins d’Aubervilliers pour construire une piscine olympique. La cour estime que l’urbanisation des jardins « portera également atteinte à la préservation d’un noyau de biodiversité primaire et accroîtra les discontinuités écologiques existantes ».

C’est donc une nouvelle victoire pour les opposants. Le 20 septembre dernier, la même juridiction avait suspendu le permis de construire du projet, pointant plusieurs vices de légalité, notamment envers le Code de l’urbanisme. Mais les travaux avaient rapidement repris.

Ce qui n’avait pas entamé le moral des militants qui avaient poursuivi leur mobilisation. Le 2 février, ils sont retournés occuper le chantier pour tenter à nouveau de stopper les travaux. Sept personnes avaient été placées en garde à vue. Ce vendredi 11 février, ils sont encore sur place pour remettre la décision du tribunal au chef de chantier et demander l’arrêt immédiat des travaux qu’ils estiment « illégaux ». Une personne est déjà en garde à vue.

L’intercommunalité, dirigée par le maire de Saint-Denis, le socialiste Mathieu Hanotin, a quatre mois pour proposer une nouvelle mouture de son plan local d’urbanisme qui préserverait les jardins, pourtant déjà détruits. « Il n’y a pas de conséquence immédiate sur la question des travaux, le permis de construire reste valable. Ça ne remet pas en cause le projet », a déclaré Mathieu Hanotin.

En attendant, les opposants ne baissent pas les bras. « À un moment, il faut y aller. On a une responsabilité historique. On est acteurs de l’histoire, pas spectateurs », déclarait l’un d’entre eux, le 2 février dernier, dans Reporterre.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende