Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Pesticides

Pas moins de pesticides en France en 2017 qu’en 2016

Après une légère baisse en 2016, l’utilisation de pesticides a augmenté l’an dernier en France. L’objectif d’une baisse de 25 % en 2020 par rapport au début de l’actuelle décennie semble compromis.

Lors de l’annonce de sa démission surprise du gouvernement à la fin de l’été, Nicolas Hulot s’était montré alarmiste sur l’utilisation des pesticides en France. « Est-ce que nous avons commencé à réduire [leur] utilisation ? La réponse est non. » Les données contenues dans le projet de loi de finances (PLF) pour 2019 - dont le volet Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales est examiné depuis vendredi à l’Assemblée nationale - viennent conforter l’ex-ministre de la Transition écologique.

Ainsi l’indicateur clef en la matière - le Nodu, soit le nombre de doses d’unités de pesticides utilisé - est reparti à la hausse en 2017, après une baisse en 2016 : il s’est établi à 94,2 millions l’an dernier, contre 93,9 millions en 2016. Cela reste malgré tout inférieur aux 96 millions de 2015.

Dans des documents budgétaires (loi de règlement) parus au printemps dernier, le gouvernement esquissait déjà des éléments semblant relativiser ce phénomène : ainsi le recours aux produits les plus dangereux (CMR1, au potentiel cancérogène avéré) aurait reculé de 6 % l’an dernier, tandis que d’autres produits un peu moins dangereux (CMR2, au potentiel cancérogène supposé) auraient connu un boom de leur consommation (+6%).

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende