Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefLuttes

Plusieurs organisations écolos appellent à la grève et à la mobilisation le 5 décembre

Plusieurs organisations écologistes ont appelé à rejoindre le mouvement social du 5 décembre. La semaine dernière, l’association basque Bizi invitait ses membres à « défendre notre modèle de protection sociale et de solidarité », et à « ne pas laisser cette réforme aggraver les crises climatique et écologique » sur Reporterre. Cet appel a été repris au niveau national par ANV-COP21.

Pour Extinction Rebellion Lyon, « protéger le vivant, c’est aussi protéger la vie des travailleurs et travailleuses du monde entier » : « La réforme des retraites est une réforme mortifère amenant à plus de précarité et moins de solidarité nationale, le tout dans le cadre d’une politique générale qui a pour unique préoccupation l’exploitation des travailleursses, la surproduction et la protection des plus riches, a écrit le collectif lyonnais sur Facebook. Nous nous opposons à l’exploitation et au pillage, tant de notre environnement que des êtres humains, dont ce système est responsable et dont les plus précaires d’entre nous sont les premières victimes. »

Youth for Climate Paris et Désobéissance écolo Paris ont également créé une page Facebook spécifique, intitulée « les écolos rejoignent la grève » : « La bataille sur la réforme des retraites qui commence le 5 décembre est un enjeu majeur pour les écologistes français, ont-ils indiqué. Il nous faut dégager les conditions d’un temps libre de masse, créatif et non dévastateur, comme celui d’un grand nombre d’activités écologiques : artisanat, permaculture, zad, écoconstruction, cantines, assos de quartier, maisons des femmes, cours de langue, transmissions de savoir-faire, réparations… Tout un tissu de solidarité et d’entraide qui sera nécessaire pour les temps difficiles qui arrivent, et qui n’aura que faire des objectifs de croissance ou des équilibres budgétaires. » Un cortège écolo, soutenu par la batucada d’Extinction Rebellion, est prévu lors de la manifestation parisienne.

Dans un autre domaine, le Syndicat des artisans semenciers, défenseur des semences libres de droit, a co-signé un appel à la mobilisation avec le syndicat FSU Bretagne : « Pour progresser dans leur compréhension du vivant, les artisans semenciers ont notamment besoin d’une recherche publique indépendante des intérêts financiers et industriels, ont-ils déclaré. Le maintien et le développement de services publics de proximité (avec des fonctionnaires et non des bornes !) sont indispensables pour promouvoir dans la diversité des territoires une alimentation saine, propre et juste, pour tous, une alimentation qui contribue à fixer le carbone dans le sol et à combattre le dérèglement climatique »

-  Source : Reporterre.
-  Photo : XR Lyon.

Alors que les alertes sur le front de l’environnement se multiplient, nous avons un petit service à vous demander. Nous espérons que les dernières semaines de 2023 comporteront des avancées pour l’écologie. Quoi qu’il arrive, les journalistes de Reporterre seront là pour vous apporter des informations claires et indépendantes.

Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés exclusivement par les dons de nos lectrices et lecteurs : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre. Ce soutien vital signifie que des millions de personnes peuvent continuer à s’informer sur le péril environnemental, quelle que soit leur capacité à payer pour cela.

Contrairement à beaucoup d’autres, Reporterre ne dispose pas de propriétaire milliardaire ni d’actionnaires : le média est à but non lucratif. De plus, nous ne diffusons aucune publicité. Ainsi, aucun intérêt financier ne peut influencer notre travail. Être libres de toute ingérence commerciale ou politique nous permet d’enquêter de façon indépendante. Personne ne modifie ce que nous publions, ou ne détourne notre attention de ce qui est le plus important.

Avec votre soutien, nous continuerons à rendre les articles de Reporterre ouverts et gratuits, pour que tout le monde puisse les lire. Ainsi, davantage de personnes peuvent prendre conscience de l’urgence environnementale qui pèse sur la population, et agir. Ensemble, nous pouvons exiger mieux des puissants, et lutter pour la démocratie.

Quel que soit le montant que vous donnez, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission d’information pour les années à venir. Si vous le pouvez, choisissez un soutien mensuel, à partir de seulement 1 €. Cela prend moins de deux minutes, et vous aurez chaque mois un impact fort en faveur d’un journalisme indépendant dédié à l’écologie. Merci.

Soutenir Reporterre

Abonnez-vous à la lettre d’info de Reporterre
Fermer Précedent Suivant

legende