Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

En brefPollutions

Pollution au Chili : deux villes en urgence environnementale

Wagons-citernes transportant de l'acide sulfurique à Montadon, au Chili, en 2012.

Maux de tête, gorge et yeux qui grattent, nausées... Au moins 75 personnes dont une cinquantaine d’écoliers ont subi, le 7 juin, une intoxication au dioxyde de soufre dans les villes de Quintero et Puchuncaví, au Chili. Elles sont situées à un peu plus d’une centaine de kilomètres au nord de Santiago.

L’air de ces deux villes est particulièrement pollué en raison des industries minières, pétrolières, cimentières, gazières et chimiques, explique le journal suisse Le Matin, qui reprend une dépêche AFP. L’urgence environnementale y a été décrétée, les cours ont été suspendus, l’activité physique interdite ainsi que le chauffage, alors que là-bas l’hiver approche.

« Nous avons eu un pic de dioxyde de soufre qui a dépassé cinq fois la norme horaire. Quintero et Puchuncaví ont toléré cela pendant des décennies, mais il faut que ça cesse », a déclaré Rubén Gutiérrez, le maire de Quintero, toujours selon l’AFP.

Un deuxième épisode de pollution grave se serait déclaré ce 9 juin, rapporte la Tribune de Genève. Il a été demandé à six entreprises de prendre des mesures pour « limiter leur production », rapporte le journal. Cela s’ajoute aux demandes faites mardi à la société minière publique Codelco (le plus grand producteur de cuivre au monde) et à une centrale thermoélectrique de réduire la pollution.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende