Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Présidentielle

Pour Hidalgo, l’écologie est le « combat du siècle »

Anne Hidalgo présentant son programme pour la présidentielle, à Paris, le 13 janvier 2022.

Alors que sa campagne peine à décoller, Anne Hidalgo, candidate socialiste à l’élection présidentielle, a dévoilé jeudi 13 janvier son projet pour la France. Ses soixante-dix propositions sont classées en trois axes : travail, mutation écologique et réformes institutionnelles.

Parmi les mesures phrases de son programme, elle propose l’augmentation du Smic de 15 %, la création d’un grand ministère de l’Environnement et de l’Économie — qui serait le no 2 du gouvernement —, l’institutionnalisation d’un référendum d’initiative citoyenne ou encore l’instauration d’un ISF climatique — cher au candidat écologiste Yannick Jadot —, un impôt sur la fortune rétabli et fléché vers la transition écologique. La maire de Paris présente l’écologie comme « le combat du siècle ».

La maire de Paris souhaite inscrire dans la Constitution la protection des biens communs et de la biodiversité, le principe de non-régression dans la protection de l’environnement et l’obligation de lutter contre le réchauffement climatique. Sur la scène internationale, elle veut porter la création d’un tribunal pénal de l’environnement. Elle milite également pour le 100 % de renouvelables « aussi rapidement que possible », sans construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

Elle prévoit l’installation de 1 million de nouvelles bornes de recharge de véhicules électriques, et mise dans le même temps pour le retour des trains de nuit et des petites lignes ferroviaires. Pour dissuader les voyageurs d’opter pour l’avion, le prix du billet sera augmenté via une taxe carbone si le trajet peut se faire en train de façon « comparable ».

Anne Hidalgo a également annoncé qu’elle interdira les insecticides néonicotinoïdes dans les cent premiers jours de son mandat, et prévoit de convertir 30 % de la surface agricole française en bio. La rénovation énergétique de l’habitat, elle, sera encouragée avec des frais avancés par l’État, qui se ferait rembourser — en fonction du niveau des revenus — lors de la revente ou de la succession.

Contrairement à Christiane Taubira, Anne Hidalgo a annoncé dans la matinée, sur France Inter, qu’elle maintiendrait sa candidature quel que soit le résultat de la primaire populaire. « J’ai tenté quelque chose pour rassembler », s’est-elle justifiée, en référence à ses nombreux appels du pied pour une grande primaire de la gauche. Elle a toutefois reconnu que cet évènement « sera une indication très intéressante de ce que veulent les citoyens ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende