35 %
Objectif 30 000 €

Sept Déboulonneurs condamnés pour avoir barbouillé des écrans publicitaires

17 novembre 2016 / par Emilie Massemin (Reporterre)



Le tribunal correctionnel de Paris a reconnu coupables et a condamné sept militants du collectif des Déboulonneurs de Paris, mercredi 9 novembre. Le procès, qui s’est déroulé mardi 11 octobre et auquel Reporterre a assisté, a fait suite à une action du samedi 2 mai 2015, gare de Lyon à Paris. Ce jour-là, trente personnes avaient participé à une action non-violente de barbouillage d’écrans publicitaires, dont les sept militants inculpés.

Six militants (cinq barbouilleurs et un militant proposant des tracts) ont été déclarés coupables de « groupement en vue de préparer des dégradations de biens » et de « dégradation de panneaux publicitaires », et condamnés à une amende de 200 euros chacun. Le militant qui portait le mégaphone a été déclaré coupable de la première infraction et condamné à 100 euros d’amende. En outre, les sept militants ont été condamnés à verser solidairement un euro de dommages et intérêts à la SNCF et à payer chacun 200 euros pour ses frais d’avocat .

« Le 16 novembre, le collectif des Déboulonneurs n’avait toujours pas eu accès aux motivations du Tribunal à prononcer ce verdict », indique le collectif dans un communiqué. Pour William Bourdon, avocat des sept Déboulonneurs, « le tribunal ne semble pas avoir pris en compte la réalité factuelle de ce dossier et a mésestimé à la fois l’inspiration citoyenne de la démarche des membres du collectif et la jurisprudence applicable ».

« Force est de constater la défaillance du gouvernement et des institutions publiques : il n’y a pas de réelle régulation du système publicitaire ni de politiques publiques efficaces pour éviter ses dommages sociaux et environnementaux, dénonce le collectif dans son communiqué. Les véhicules partagés Autolib du groupe Bolloré sont désormais dotés de publicités alors que cela va à l’encontre du règlement local de publicité de Paris et une bâche publicitaire sur un bâtiment historique, d’abord exceptionnelle, devient doucement la norme. »

- Source : Le collectif des Déboulonneurs de Paris




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Luttant contre la publicité, les déboulonneurs passent en procès


8 décembre 2016
La région parisienne connaît le pire pic de pollution hivernal depuis 10 ans
Lire sur reporterre.net
8 décembre 2016
La pub supprimée des émissions pour enfants sur France Télévisions
Lire sur reporterre.net
8 décembre 2016
Donald Trump confie l’environnement au climatosceptique Scott Pruitt
Lire sur reporterre.net
8 décembre 2016
Pour le scientifique Stephen Hawking, « nous sommes au moment le plus dangereux du développement de l’humanité »
Lire sur reporterre.net
8 décembre 2016
Au Canada, le caribou et le papillon monarque sont en voie de disparition
Lire sur reporterre.net
7 décembre 2016
Du lait de la Ferme-usine des mille vaches pourrait se retrouver dans des bûches de Noël
Lire sur reporterre.net
7 décembre 2016
Les compagnies d’autoroutes vont empêcher 500 millions d’euros de plus
Lire sur reporterre.net
7 décembre 2016
La compagnie de croisières Princess Lines dissimulait les rejets polluants de ses paquebots
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2016
Les résultats définitifs de l’élection présidentielle en Autriche
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2016
Des chasseurs condamnés à de la prison ferme pour destruction d’espèces protégées
Lire sur reporterre.net
5 décembre 2016
La déforestation en forêt amazonienne a augmenté de 29 % en 2016
Lire sur reporterre.net
5 décembre 2016
Victoire des Sioux au Dakota, les autorités rejettent le tracé de l’oléoduc
Lire sur reporterre.net
3 décembre 2016
La Wallonie et Paul Magnette toujours pas d’accord pour accepter le CETA
Lire sur reporterre.net
2 décembre 2016
Le tribunal Monsanto rendra sa décision au printemps prochain
Lire sur reporterre.net
2 décembre 2016
L’accord de paix avec les FARC ratifié par le Congrès colombien
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
6 décembre 2016
La régression accélérée du droit de l’environnement
À découvrir
8 décembre 2016
Dans le nucléaire, la transparence est un combat
Enquête
8 décembre 2016
Danakil : « Nuit debout n’existe peut-être plus, mais ses causes et le mal-être subsistent »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés



Du même auteur       Emilie Massemin (Reporterre)