Sept Déboulonneurs condamnés pour avoir barbouillé des écrans publicitaires

17 novembre 2016 / par Emilie Massemin (Reporterre)

Le tribunal correctionnel de Paris a reconnu coupables et a condamné sept militants du collectif des Déboulonneurs de Paris, mercredi 9 novembre. Le procès, qui s’est déroulé mardi 11 octobre et auquel Reporterre a assisté, a fait suite à une action du samedi 2 mai 2015, gare de Lyon à Paris. Ce jour-là, trente personnes avaient participé à une action non-violente de barbouillage d’écrans publicitaires, dont les sept militants inculpés.

Six militants (cinq barbouilleurs et un militant proposant des tracts) ont été déclarés coupables de « groupement en vue de préparer des dégradations de biens » et de « dégradation de panneaux publicitaires », et condamnés à une amende de 200 euros chacun. Le militant qui portait le mégaphone a été déclaré coupable de la première infraction et condamné à 100 euros d’amende. En outre, les sept militants ont été condamnés à verser solidairement un euro de dommages et intérêts à la SNCF et à payer chacun 200 euros pour ses frais d’avocat .

« Le 16 novembre, le collectif des Déboulonneurs n’avait toujours pas eu accès aux motivations du Tribunal à prononcer ce verdict », indique le collectif dans un communiqué. Pour William Bourdon, avocat des sept Déboulonneurs, « le tribunal ne semble pas avoir pris en compte la réalité factuelle de ce dossier et a mésestimé à la fois l’inspiration citoyenne de la démarche des membres du collectif et la jurisprudence applicable ».

« Force est de constater la défaillance du gouvernement et des institutions publiques : il n’y a pas de réelle régulation du système publicitaire ni de politiques publiques efficaces pour éviter ses dommages sociaux et environnementaux, dénonce le collectif dans son communiqué. Les véhicules partagés Autolib du groupe Bolloré sont désormais dotés de publicités alors que cela va à l’encontre du règlement local de publicité de Paris et une bâche publicitaire sur un bâtiment historique, d’abord exceptionnelle, devient doucement la norme. »

- Source : Le collectif des Déboulonneurs de Paris




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Luttant contre la publicité, les déboulonneurs passent en procès


22 mai 2018
Une commission d’enquête européenne en Bretagne sur l’importation de maïs toxique
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
30 ONG lancent une pétition pour la sortie du glyphosate en trois ans
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
Un cheminot se suicide sur son lieu de travail
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
À Notre-Dame-des-Landes, un homme grièvement blessé en ramassant une grenade
Lire sur reporterre.net
22 mai 2018
La France s’oppose à un moratoire européen sur la chasse à la tourterelle des bois
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Des militants dans les arbres en soutien aux opposants à Cigéo
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Les Naturalistes en lutte « remercient » Nicolas Hulot d’avoir protégé la biodiversité de la Zad
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Ségolène Royal tacle Nicolas Hulot sur son renoncement sur l’huile de palme
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Intrusion de militants de Greenpeace dans une centrale : verdict le 28 juin
Lire sur reporterre.net
17 mai 2018
Les opposants à la LGV du Sud-Ouest vont saisir la Cour européenne
Lire sur reporterre.net
17 mai 2018
Pollution de l’air : la France renvoyée devant la justice européenne
Lire sur reporterre.net
16 mai 2018
Avenir au gouvernement de Nicolas Hulot : un « moment de vérité » cet été
Lire sur reporterre.net
15 mai 2018
Le lanceur d’alerte Antoine Deltour acquitté
Lire sur reporterre.net
15 mai 2018
Au Canada, une fuite d’oléoduc vieille de huit ans contamine toujours les eaux
Lire sur reporterre.net
14 mai 2018
Les associations environnementales demandent l’arrêt des « opérations de police »
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
21 mai 2018
Pourquoi une fête le 27 mai sur les terres agricoles menacées par Europacity ?
Une minute - Une question
22 mars 2018
Les fonctionnaires de l’Environnement rejoignent le cortège du mécontentement
Enquête
16 mai 2018
« Des déchets nucléaires aux luttes sociales, on ne nous atomisera pas ! » - Rencontre de Reporterre le 24 mai
La vie de Reporterre


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés



Du même auteur       Emilie Massemin (Reporterre)