Six ans de prison pour un blogueur vietnamien écolo qui avait appelé à des manifestations pacifiques

Durée de lecture : 2 minutes

3 juillet 2019



Nguyen Ngoc Anh, éleveur de crevettes âgé de 39 ans et militant vietnamien pour le climat, a été condamné début juin, à six ans de prison. Il est accusé d’avoir « produit et diffusé des informations et des documents visant à mettre en péril le pays », d’après l’agence de presse vietnamienne. Selon l’acte d’accusation, Anh aurait écrit sur Facebook des publications incitant les gens à se joindre aux manifestations pacifiques en juin et septembre et posté sur Facebook des publications « antiétatiques ».

Anh protestait contre l’entreprise taïwanaise Formosa Ha Tinh Steel, que le gouvernement vietnamien avait pourtant reconnu coupable d’avoir tué des centaines de tonnes de poisson au large des côtes du centre du Vietnam en 2016. Il avait également exprimé son soutien aux prisonniers politiques détenus au Vietnam.

L’Union européenne (UE), qui a signé le 30 juin dernier un accord commercial avec le Vietnam, a appelé à sa libération immédiate. Les militants des droits de l’Homme au Vietnam parlent d’une « répression en cours » contre les dissidents, notamment ceux qui défendent l’environnement. Anh devra rester en résidence surveillée pendant cinq ans encore après la fin de sa peine de six ans d’emprisonnement.

L’UE demande que les autorités vietnamiennes « libèrent Nguyen Ngoc Anh et tous les défenseurs des droits humains (dont l’environnement) emprisonnés pour avoir exprimé pacifiquement leurs points de vue ». Phil Robertson, directeur adjoint de Human Rights Watch pour l’Asie, a déclaré mercredi que le procès s’inscrivait dans le cadre d’une « répression pour intimider ceux qui pourraient oser mettre en doute l’action du gouvernement ».

Dans le cadre de la nouvelle loi draconienne sur la cybersécurité entrée en vigueur au Vietnam en janvier 2019, Facebook, Google et les autres entreprises du secteur de la technologie sont tenues de stocker localement des données personnelles « importantes » sur leurs utilisateurs au Vietnam, pour les transmettre ensuite au gouvernement.

E.S.

  • Sources : The Guardian et DW
  • Photo : Nguyen Ngoc Anh en 2016 lors d’une manifestation contre la société taïwanaise Formosa Ha Tinh Steel. Sur sa pancarte : « Les poissons ont besoin d’une eau saine, les gens de transparence. » © 2016 Private, via HRW





22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
26 septembre 2020
Mobilisation climat : faisons place à la vie
Tribune
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Libertés