Six ans de prison pour un blogueur vietnamien écolo qui avait appelé à des manifestations pacifiques

Durée de lecture : 2 minutes

3 juillet 2019

Nguyen Ngoc Anh, éleveur de crevettes âgé de 39 ans et militant vietnamien pour le climat, a été condamné début juin, à six ans de prison. Il est accusé d’avoir « produit et diffusé des informations et des documents visant à mettre en péril le pays », d’après l’agence de presse vietnamienne. Selon l’acte d’accusation, Anh aurait écrit sur Facebook des publications incitant les gens à se joindre aux manifestations pacifiques en juin et septembre et posté sur Facebook des publications « antiétatiques ».

Anh protestait contre l’entreprise taïwanaise Formosa Ha Tinh Steel, que le gouvernement vietnamien avait pourtant reconnu coupable d’avoir tué des centaines de tonnes de poisson au large des côtes du centre du Vietnam en 2016. Il avait également exprimé son soutien aux prisonniers politiques détenus au Vietnam.

L’Union européenne (UE), qui a signé le 30 juin dernier un accord commercial avec le Vietnam, a appelé à sa libération immédiate. Les militants des droits de l’Homme au Vietnam parlent d’une « répression en cours » contre les dissidents, notamment ceux qui défendent l’environnement. Anh devra rester en résidence surveillée pendant cinq ans encore après la fin de sa peine de six ans d’emprisonnement.

L’UE demande que les autorités vietnamiennes « libèrent Nguyen Ngoc Anh et tous les défenseurs des droits humains (dont l’environnement) emprisonnés pour avoir exprimé pacifiquement leurs points de vue ». Phil Robertson, directeur adjoint de Human Rights Watch pour l’Asie, a déclaré mercredi que le procès s’inscrivait dans le cadre d’une « répression pour intimider ceux qui pourraient oser mettre en doute l’action du gouvernement ».

Dans le cadre de la nouvelle loi draconienne sur la cybersécurité entrée en vigueur au Vietnam en janvier 2019, Facebook, Google et les autres entreprises du secteur de la technologie sont tenues de stocker localement des données personnelles « importantes » sur leurs utilisateurs au Vietnam, pour les transmettre ensuite au gouvernement.

E.S.

  • Sources : The Guardian et DW
  • Photo : Nguyen Ngoc Anh en 2016 lors d’une manifestation contre la société taïwanaise Formosa Ha Tinh Steel. Sur sa pancarte : « Les poissons ont besoin d’une eau saine, les gens de transparence. » © 2016 Private, via HRW



18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
De nombreux soutiens au procès parisien des « décrocheurs » de portrait de Macron
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Le Val-de-Marne, premier département à prendre un arrêté antipesticides
Lire sur reporterre.net
10 septembre 2019
Des écoféministes décrochent un portrait de Macron
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
18 septembre 2019
Naomi Klein : « Nous entrons dans l’ère de la barbarie climatique »
Entretien
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative


Sur les mêmes thèmes       Libertés